Julie Galiay

Artiste Peintre

Publié le 3 avril 2017 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

16300073_1818804535074216_4672184788471422469_o

Article Éphémère Galerie

L’expo « Rouge désir » de Julie Galiay me fait penser au film de Véra Belmont : « Rouge baiser ». Il s’agit de l’histoire de Nadia dont les contradictions de l’héroïne se heurtent à sa passion pour un homme.

 

Julie Galiay, ce sont des contradictions, un personnage complexe combattant ses certitudes et ses doutes, le feu et la glace. Ce yin et ce yang qui s’affrontent entre la femme douce et pétillante qu’elle est, et cette guerrière qui lutte pour les droits et la position des femmes dans notre société.

 

Sa nouvelle production d’œuvres est faite de toiles noires et blanches dont les touches de couleurs mettent en valeur nos désirs, nos envies et nos émotions.

 

En début d’année, je vous faisais découvrir le travail de cette célèbre peintre royannaise avec « Colorpop ». En cliquant ici, vous pourrez comparer le virage qui s’est opéré sur ses toiles. Malgré cette évolution, il y a cependant autant de sensualité à fleur de peau, de courbes lourdes et denses, de femmes impudiques, lascives, voluptueuses et polissonnes… Identiques et pourtant si différentes

 

Un grand merci à Fotogriff pour le portrait de l’artiste !

 

Son site : www.julie-galiay.com

Sa page Facebook : Julie Galiay Art

Son profil Linkedin : Julie Galiay Artiste Peintre

Rouge désir...

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!