Julie Galiay

Artiste Peintre

Publié le 7 janvier 2019 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

6

Article Éphémère Galerie

La première parution de l’année est dédiée à l’adorable artiste peintre Julie Galiay, l’une des artistes Chouchous du blog que nous connaissons déjà bien grâce à ses expos :

 

 

Célèbre pour ses fameuses bouches pulpeuses, la belle Julie nous offre aussi quelques-uns des portraits de célébrités qu’elle a peints.

 

Mais si ses bouches sont intrigantes, nous pouvons mieux comprendre ce qu’elles symbolisent dans notre inconscient collectif lorsque nous nous penchons sur le passé, selon notre vécu, notre religion ou même les époques.

 

Emblème de la sensualité, de la féminité, de la vérité, de vanité, d’orgueil, de colère, d’avarice, ou de cruauté, la bouche est aussi l’image de l’alliance, de l’union, voire de la trahison.

 

Dans l’histoire, les Égyptiens ouvraient les lèvres du défunt afin que celui-ci puisse justifier de sa vie devant le tribunal qui lui permettait (ou pas) d’accéder à la vie éternelle et de s’en servir dans l’au-delà.

 

En Europe, au Moyen-âge, on soupçonnait le Diable de vouloir entrer par la bouche de celui qui baillait, d’où le fait de mettre sa main devant sa bouche pour lui barrer le chemin.

 

Une croyance malaisienne (qui rappelle un peu celle des zombies) conseille de fermer la bouche des défunts pour que l’âme qui s’échappe par celle-ci, ne puisse pas revenir donner vie aux disparus après l’enterrement.

 

Les bouches sont aussi source de légendes… Connaissez-vous celle du Sceau de l’Ange par exemple ?

 

On raconte que lorsqu’un nourrisson vient au monde, il connaît tous les mystères de la création. On dit alors que pour qu’il naisse innocent, un ange pose un doigt sur sa bouche pour qu’il garde le secret. Ainsi l’enfant oublierait tout ce qu’il sait, et conserverait, juste au-dessus de sa bouche, un petit creux qui serait l’empreinte de l’ange qui lui aurait rendu visite dans la nuit.

 

Et oui… Mais je ne peux pas vous quitter, sans vous rappeler les contes style Charles Perraud qui nous racontent à quel point c’est chouette d’avoir une bouche pour une fille, surtout si on s’appelle Blanche Neige ou qu’on a une galère de type « Belle au bois dormant » et qu’un Prince charmant traîne par là…

 

Mais aujourd’hui suivons le conseil éclairé d’Alfred de Musset qui écrivait que « La bouche garde silence pour écouter parler le cœur », alors apprécions juste les sublimes bouches colorées de Julie qu’elle décline dans son expo, sans mot dire et juste pour le plaisir…

 

Bonne année mes Adeladdicts !

 

Son site : www.julie-galiay.com

Sa page Facebook : Julie Galiay Art

Son profil Linkedin : Julie Galiay Artiste Peintre

Mouth

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!