La communication : jobs d’avenir ou jobs tendance ?

Publié le 4 octobre 2018 Catégorie : Reportages
@Shutterstock

La communication, c’est un métier. Un vrai métier, difficile et exigeant. Il ne suffit pas de savoir s’exprimer pour savoir communiquer. C’est un art oscillant entre manipulation et psychologie. Ça vous choque ? Ça ne devrait pas ! La communication, ce n’est, ni plus, ni moins, que la transmission d’un message envers une audience grâce à des méthodes, des moyens et des techniques. Savoir déterminer l’art et la manière demande compétences, éthique et subtilité.

La communication, un métier fascinant qui s’inspire de la science…

Ce qui est fascinant, c’est que pour qu’un message soit bien reçu, compris, intégré, nous utilisons des savoirs pointus en psychanalyse, psychologie, philosophie, sociologie, neuroscience, ethnologie, histoire, géopolitique (cette liste est non exhaustive bien sûr)

© Stocklib ammentorp
© Stocklib ammentorp

Toute la communication est basée sur des expérimentations, sur la connaissance de l’être humain, de ses réactions, de ses comportements, de ses aptitudes à comprendre, analyser, à passer à l’action. En effet, nous ne communiquons pas de la même façon selon notre culture, le pays d’où nous venons, notre âge, notre sexe, nos croyances, nos habitudes, notre passé, ce que nous sommes intrinsèquement… Les processus affectifs, cognitifs et inconscients sont aussi pris en compte, tout comme notre besoin d’appartenance et/ou d’indépendance, notre communication interpersonnelle (d’une personne à une autre), notre communication en groupe (en communauté), notre communication de masse (télévision, radio, etc…). Tout est imbriqué, car chaque action de notre quotidien a un impact sur nous. Tout est étudié pour savoir faire passer un message avec l’impact le plus puissant possible.

La Com’ dans l’Histoire aussi…

© Stocklib Ivan Kruk
© Stocklib Ivan Kruk

Aujourd’hui, la communication est adaptée, fréquente, incroyablement efficace, utilisée dans le business et le showbiz beaucoup, mais aussi en politique. De tout temps, elle a toujours existé :

 

@Shutterstock
@Shutterstock

Michelle Obama maîtrise mieux que quiconque la Com’. Elle, la fameuse première dame préférée des américains, communique sur ses actions en faveur des étudiants, de la santé et des femmes. Fortement plébiscitée, elle arrive à avoir une popularité plus forte que celle de son époux et lui permet d’obtenir son second mandat.

Stokely Carmickael, étudiant non-violent et noir dans les années 60 lance le terme de Black Power pour lutter contre la ségrégation raciale aux Etats Unis. Son gimmick sera repris par Martin Luther King et Malcom X. Communication maximum pour faire passer leur courant de pensée. Ils obtiendront gain de cause.

© Stocklib choreograph
© Stocklib choreograph

Hitler, mieux que quiconque comprend le pouvoir de la Com’ et l’utilise pour faire la promotion de ses idées nazies (propagande) et prend le pouvoir grâce à elle.

Napoléon a compris, lors de la Révolution, que la force des mots peut faire et défaire des hommes et des idées. La presse devient alors un enjeu crucial pour lui. Il devient le patron de celle-ci et maîtrise tout ce qui se dit, tout ce qui s’écrit.

Louis XIV décide de se faire appeler le Roi Soleil. Il fait construire Versailles, et met en place un protocole hallucinant qui perdurera jusqu’à la Révolution. Il fait alors passer le message à l’aristocratie et à la noblesse (après la Fronde) que le boss, c’est lui…

© Stocklib Teerawut Masawat
© Stocklib Teerawut Masawat

Jules César et Cléopâtre s’en servaient pour prendre et asseoir leurs pouvoirs auprès de leurs peuples, des autres pays, mais aussi auprès de leurs propres forces politiques internes.

Aristote et Platon s’en servait déjà avec leurs étudiants.

Et si l’on remonte encore dans l’Histoire, le plus fabuleux plan de Com’ (avec tout le respect qui lui est dû) est celui de Jésus! Plus de 2000 ans après, on parle encore de lui, et ses préceptes sont toujours propagés.

© Stocklib Viacheslav Iakobchuk
© Stocklib Viacheslav Iakobchuk

En politique comme dans le business, il est bien évident, qu’il faut savoir dissocier communication ET information, mais chacun l’utilise aux mêmes fins : faire passer leurs messages !

 

Dans le business, la communication est reine !

Apple, Walmart, Toyota Motors, Volkswagen, qui en 2017, sont répertoriées dans le Top 10 des entreprises mondiales produisent les plus gros chiffres d’affaires, communiquent en permanence.

© Stocklib goodluz
© Stocklib goodluz

Tout comme des entreprises dont vous avez forcément entendu parler, classées dans les 100 plus grandes entreprises dans le monde, selon le journal d’actualités économiques Les Echos : Alphabet (Google), Microsoft, Amazone, Facebook, LVMH (de grandes entreprises du luxe à la française tels que Moët, Hennessy, Louis Vuitton, etc…), Total, L’Oréal, General Motors, Hewlett-Packard, Boeing, PepsiCo, Coca-Cola, Walt Disney, American Express, Philip Morris…

Si Coca-Cola, Google et Apple communiquent pour développer leur business, sur ce qu’ils sont, sur leurs valeurs, croyez-vous vraiment que nous pouvons nous passer de le faire pour arriver à générer de la croissance et à booster la notoriété de nos entreprises et de nos marques ?

Le conseil en image, c’est de la Com’ aussi ?

© Stocklib kiuikson
© Stocklib kiuikson

Dans tous les domaines (entreprenariat, salariat, milieu associatif, politique, show-biz, dans la recherche d’un emploi, dans la séduction, tous autant que nous sommes) nous utilisons la communication non verbale. Celle qui va englober notre attitude, notre coiffure, nos fringues, notre maquillage, bref ce qui va déterminer notre style. Elle sert à exacerber nos qualités et ce que nous sommes. Elle va gommer nos imperfections le plus possible et faire de nos faiblesses, des forces. Ça aussi, c’est de la Com’ bien entendu !

Remarquez que bien souvent les patrons d’empire financier, les politiciens, les artistes et les sportifs font appel à ce type de prestations.

Avant : plutôt moches, bof et sans style, voir vulgaires. Après une bonne prestation : charismatiques, sexy, élégants(es), sympathiques.

@Shutterstock
@Shutterstock

Rappelez-vous par exemple Georges Clooney avant, et le beau Docteur Ross d’Urgence voire le séduisant Georges de What Else ! Le style, ça change tout ! Ça peut même booster une carrière… Et pour cause ! Idem pour David Beckam, Blake Lively (de Gossip Girl), Beyonce, Angelina Jolie, Nicole Kidman, Rihanna, Shakira, Bradley Cooper, pour les plus célèbres. Les Français ne sont pas en reste. Les politiciens non plus.

Un style, c’est communiquer de manière non verbale. C’est un message puissant sur ce que nous sommes, surtout dans une société basée sur l’image. Ça parle de vous, de votre intégrité, de vos compétences, et votre performance. C’est cette fameuse « confiance en soi » qui changera la donne. S’exprimer avec aisance. Afficher sérénité et charme. Selon vos choix, vous serez considéré comme un winner ou un looser…

Et les Relations Presse alors, ça aussi c’est de la Com’ ?

@Shutterstock
@Shutterstock

Absolument, les Relations Presse sont aussi de la communication ! Le travail d’un(e) Attaché(e) de Presse (le mien en outre, vous le savez) consiste à relayer des informations, pour une personne ou une entreprise, auprès des médias (papier, tv, radio, web). Nous rédigeons des argumentaires (communiqués et dossiers de presse) à destination des journalistes et tous supports de communication.

Notre mission ? Servir de canal entre la presse et un client :

  • Gérer les sollicitations de la presse ;
  • Planifier des campagnes de presse ;
  • Gérer des invités presse ;
  • Rédiger des discours ;
  • Assurer une veille médias pour un évènement ou pour l’ensemble de la communication d’un client ;
  • Informer et conseiller.
@Shutterstock
@Shutterstock

Notre job est spécialisé puisque nous nous adressons à des médias uniquement. Notre champ d’action est vaste, et au bout du bout, notre cible est toutes les personnes qui n’est pas Presse (la presse étant un canal elle aussi, tout comme nous).

Par exemple :

  • Vous être chef(fe) d’entreprise, vous avez un litige avec des consommateurs : Relations presse.
  • Vous êtes politiciens, vous devez répondre à une interview et/ou faire un discours : Relations presse.
  • Vous êtes dans une asso et avez un message pour le grand public : Relations Presse.
  • Vous êtes un notable et êtes victime (ou pas) d’un scandale : Relations presse.
@Shutterstock
@Shutterstock

Tous les messages en direction de la presse seront émis par un(e) Chargé(e) de Relations Presse ou Attaché(e) de Presse. C’est une espèce de barrière qui protégera l’émetteur du message, des bourdes ou des maladresses qui peuvent être dites ou faites, et qui le diffusera le mieux possible. Ça aussi, c’est de la Com’.

Mais alors, la Com’ c’est un secteur porteur ?

Oui bien sûr, mais la communication est un secteur de spécialistes. Selon l’Observatoire Com Média, une enquête de 2018 révèle qu’un peu plus de 41.000 entreprises emploient presque 160.000 salariés(es) pour un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros environ.

C’est aussi un secteur en pleine mutation. De nouveaux jobs arrivent sur le marché de l’emploi grâce aux nouvelles technologies et aux nouvelles habitudes de consommation.

© Stocklib everythingpossible
© Stocklib everythingpossible

Le numérique, Internet, les réseaux sociaux, les nouveaux médias (blogs entre autres), changent la donne. Ce secteur se porte bien, recrute et créé des entreprises. C’est un marché en pleine expansion, dans lequel de nouveaux jobs supplantent de vieux métiers. Les exigences ne sont pas que sur les compétences, elles sont aussi au niveau des diplômes. Les Bac + 2 ne suffisent plus. De plus en plus de Bac + 3 ou Bac + 5ans sont requis. C’est un secteur d’avenir :

  • Community Manager (gestion d’une ou de communautés)
  • Traffic Manager (Programmation et optimisation de campagne 2.0 et suivi)
  • Social Media Planner (planification de la communication sur les différents réseaux sociaux)
  • Consultant e-Crm (Stratégie, mise en place, outils d’une clientèle online)
  • Consultant Marketing Médias Online (Diagnostic et gestion d’une communication 2.0)
  • Chargé de référencement ou Search Developpeur (Gestion du développement 2.0)
  • Architecte de l’information (Hiérarchie et ordonnancement des contenus)
  • Responsable Partenariat (Gestion des partenariat, référencement, et d’affiliation)
  • Responsable Affiliation (Création et développement d’un réseau de sites pour un annonceur)
  • Data Protection Officier (Nouveau job lié à la RGPD – Règlement sur la Protection des Données Personnelles – Gestion et Respect des DATA d’une entreprise)
  • Inbound Marketer (Création d’un contenu de qualité pour une bonne visibilité sur les moteurs de recherche – Marketing Permissif plutôt qu’intrusif – donner envie aux clients de venir eux-mêmes vers une entreprise donnée)
  • Growth Hacker (Méthode pour débloquer une situation à court terme – Utilisation de marketing digital, référencement, publicité en ligne…)
  • Creative Technologist (Innovation créative – PAO, communication digitale, stratégie marketing)
© Stocklib Elena Kharichkina
© Stocklib Elena Kharichkina

Pour en savoir plus, si vous cherchez un job dans la Com’ et/ou le Marketing, certains sites sont vraiment bien faits et donnent de bonnes infos : www.jobibou.com

Pour savoir combien vous valez : www.wearecom.fr

Pour connaître le diplôme qui va bien :

@Shutterstock
@Shutterstock

Mine de rien, la Com’ se cache un peu partout ! Si elle a existé de tout temps, elle évolue avec son époque, ses technologies. Jobs toujours tendance, il reste que ce sont des métiers d’avenir et d’expertise qui demandent une grosse culture générale en dehors d’une énorme culture professionnelle. Mais c’est tellement fun… Moi, j’ai toujours pensé que le célèbre publicitaire Jacques Séguéla avait raison : la vie est trop courte pour travailler triste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !