Agnès Legrand

Photographe

Publié le 5 mars 2018 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

10

Article Éphémère Galerie

L’expo d’aujourd’hui, c’est un coup de foudre. Coup de foudre artistique d’abord, amical ensuite. Blogguer a ça de fabuleux que l’on fait des rencontres géniales de façon totalement inattendue… Et la rencontre de cette semaine, c’est Agnès Legrand.

 

Pétillante, drôle, parisienne, Agnès a bossé longtemps en tant qu’assistante de direction dans des holdings financières. Enfermée entre quatre murs à exercer un métier très sérieux, elle devait étouffer. Elle a largué les PDG et autres Directeurs Généraux pour qui elle travaillait pour combler son impérieux besoin de respirer. Elle est partie trouver un nouveau souffle en marchant dans Paris, en montagne, en Bolivie, au Chili, en Espagne… Elle adore les déserts pour leur silence, leur quiétude, les émotions qu’ils lui procurent…

 

Aujourd’hui, elle vous présente des regards graphiques de ce qu’elle a tous les jours sous les yeux. Elle nous balance, comme ça, à l’état brut des émotions qui vous glacent le sang ou vous réchauffent le cœur… Elle est comme ça Agnès, 100 % authentique et sincère… C’est pour ça que je l’adore !

 

Je compte sur vous pour lui réserver un accueil chaleureux car c’est la première fois qu’elle expose. Je sais que vous allez être fan de cette nana, tout comme moi, parce qu’elle est pudique, émotive, captivante, un peu secrète aussi. C’est peut-être pour cette raison que son talent est aussi généreux. Je vous laisse découvrir mon nouveau trésor, et je peux vous promettre que vous retrouverez ses voyages très bientôt.

 

Son blog : www.evasiondegness.com

Son Instagram : @gness_bw

En otra parte

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !