Pauline Horellou

Photographe

Publié le 15 octobre 2018 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

1

Article Éphémère Galerie

L’invité de la semaine, c’est Pauline Horellou. Rappelez-vous « Indomptable puissance », sa dernière expo qui révélait la brutalité et la force d’un océan Atlantique sauvage : clichés exceptionnels !

 

Le travail de Pauline vous a tellement plus, qu’elle a accepté de vous présenter une autre de ses passions, plus douce mais tout aussi mystérieuse : les chats. J’avoue que nous partageons ces amours félines… J’ai donc choisi ce sujet avec un immense plaisir ! Ses prises de vue sont sublimes…

 

Les chats ! Un vaste thème… Leur indépendance a donné vie à des légendes, des mythes et des croyances en tout genre dans le monde entier. Mais il faut avouer que même si sa grâce et sa beauté en font un majestueux animal, il souffre une image parfois désastreuse ou totalement sacrée

 

Dans la mythologie égyptienne par exemple, Bastet, la déesse à tête de chat est l’une des déesses les plus discrète et pourtant les plus vénérée. Elle protège l’humanité, les femmes et les enfants. Elle stimulerait la joie, l’amour et l’énergie charnelle.

 

Au Japon, le Maneki Neko (le chat qui lève la patte) est un protecteur qui inviterait le bonheur et l’harmonie dans la vie de celui a qui appartient son effigie.

 

En Grèce antique, le chat est encore une création divine, puisque Phoebus invente le lion pour faire peur à sa sœur Artémis. Celle-ci crée le chat pour se moquer de son frère !

 

En Europe, au moyen-âge, le chat terrifie tout le monde. Il est symbole de sorcellerie, de malheur, du Diable. Il est alors massacré et persécuté jusqu’à sa quasi extinction par l’Eglise qui veut éradiquer le Mal.

 

Dans la plupart des pays pourtant, le comportement des chats annoncerait la météo, une bonne fortune à venir, ou un mauvais présage. Il est aujourd’hui protégé par la loi, en dehors de la bienveillance normale due à nos petits compagnons domestiques.

 

En avant pour une expo magique et si tendre où nous allons jouer les voyeurs et observer les chats de Mademoiselle Horellou : Sherkan (le minou roux) et Peter (celui au yeux bleus). Ceci dit, si vous avez envie d’avoir des portraits aussi magnifiques que ceux-là pour vos chats, chiens, etc… N’hésitez pas à lui faire appel. Vous ne serez pas dessus. La preuve…

 

Bonne semaine mes Adeladdicts !

 

Sa page Facebook : Pauline.H Photographie

Son compte Instagram : pauline.hphotographie

Chats

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !