Pauline Horellou

Photographe

Publié le 18 juin 2018 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

9

Article Éphémère Galerie

« Une puissance indomptable » sont les premiers mots qui me sont venus à l’esprit lorsque j’ai découvert le fabuleux travail de Pauline Horellou, notre photographe de la semaine.

 

Bretonne d’adoption, Pauline expose, en ce moment et ce, jusqu’au 15 juillet 2018 à Concarneau (29900) à la Thalasso 36, Rue des Sables blancs. Vous y découvrirez les tirages des clichés qu’elle vous propose aujourd’hui. Pour celles et ceux qui ne sont pas en Bretagne, voici un merveilleux cadeau !

 

Ce travail sur la mer est son sujet favori. En effet, elle a passé une partie de son enfance en Afrique (au Camerou plus précisément) où est née sa fascination de la nature et des animaux. Sa passion de l’océan, de la mer sauvage et indocile n’a fait qu’accroître avec sa vie dans le Finistère où elle vit actuellement.

 

Nous aurons le plaisir de découvrir d’autres facettes de son talent avec deux prochaines expos sur des sujets bien différents.

 

Cavalière émérite (plus qu’un simple hobby puisqu’elle a été enseignante d’équitation) et passionnée d’ornithologie, elle sillonne les chemins bretons à la recherche d’émotions pures. Elle donne libre cours à son amour de la faune et de la flore, dont elle capture les images grâce à son Nikon D500 et son Sigma 150-600.

 

Sa page Facebook : Pauline.H Photographie

Son compte Instagram : pauline.hphotographie

Indomptable puissance

Newsletter

Vous avez aimé ce que vous avez lu ?
Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle pour recevoir mes billets directement sur votre boîte mails !

Inscrivez-vous à la Newsletter !
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde Friboulet Blogueuse et attachée de presse

Fille d’une infirmière et d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!