La tête du matin

Publié le 10 août 2016 Catégorie : Chroniques

LA TETE DU MATIN 1Il n’y a pas à dire, il y a des matins incroyables où je demanderais facilement un big-up à ma gloire, et d’autres, où je resterais bien planqué sous la couette.

Ces matins-là, c’est lorsque je me réveille comme une fleur entre 2 minutes ¾ et 7 minutes et 8 s’condes avant que la sonnerie ne retentisse et que je me dise, que vraiment il va falloir en changer pour une plus énergique, plus conquérante, ou plus punchie !

hair-1450045_960_720Et il y a ces matins… Où mon Iphone me crie du fond de mes rêves, du fond de mon cauchemar, ou du fond du vide intersidéral de mon sommeil profond, qu’il faut me lever put*** ! Quelle agression ! Alors j’émerge sans vraiment savoir où je suis, puis j’arrive à choper l’infâme pour le faire taire. Cette fameuse sonnerie me paraît alors bien trop tonique et je jure que demain elle sera bien plus douce et bien moins forte.

Puis la raison prend le dessus et j’arrive à me hisser de mon lit. Enfin… Un chausson essaie de me donner du mal en m’échappant, l’autre se laisse attraper. C’est dans la cuisine que je me dis, que finalement, je n’aurais pas dû le laisser là-bas ce rebelle, près du lit, et que, si j’y retourne, je suis finie, que je me recoucherais avec les conséquences que je ne connais que trop bien.

la tete du matin 2Alors tel un robot, je prépare le café, donne à manger aux chats, puis je mets le pain dans le toaster tant bien que mal, et finalement je file à la douche, quasiment en courant, et en zigzaguant, car un éclair de lucidité m’a assailli et me rappelle que j’ai rendez-vous à 9 h…

Quand je suis enfin dans la douche, j’ai l’impression que mes neurones se rassemblent au bout d’une vingtaine de minutes sous l’eau chaude ! Sachant que mes connexions se font doucement, j’avais demandé à mon chéri, car je suis prévoyante, d’accrocher une pendule dans la salle de bains…. Bien m’en as pris, car au bout d’un moment je voie le temps qui passe plus vite que la normale derrière la paroi de douche et là…. L’énergie commence à me submerger : je fonce… Je termine vite fait, et allez hop les dents, les oreilles ! Je saute dans mon peignoir puis dans mes fringues après avoir, bien sûr, sorti la moitié de mon dressing en pestant et en me disant que ce soir je filerais m’acheter deux ou trois bricoles, car je n’ai vraiment rien à me mettre….

LA TETE DU MATIN 4

Petit déjeuner avalé devant le morning (Télématin ou Canal selon mon rendez-vous) puis maquillage, coiffage, le sac à mains, le sac de travail, démarrage de la voiture et allez go, go, go !

london-1434074_960_720Perso le matin, ce n’est vraiment pas possible ! Mais en plus je pense, j’en suis même sûre, que chez les autres c’est mieux, c’est certain ! Car dans mon parcours du combattant, j’ai oublié mon homme qui traîne nonchalamment et les ados qui squattent la salle de bains en soufflant que, « ouais ben ils font vite hein ! » et que déjà, avant de commencer ma journée, j’ai mené le plus dur des combats : celui du réveil !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Vous avez aimé ce que vous avez lu ?
Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle pour recevoir mes billets directement sur votre boîte mails !

Inscrivez-vous à la Newsletter !

A propos de l’auteure

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!