James Compébine, Journaliste et Aventurier de la relation humaine

Publié le 21 avril 2017 Catégorie : Portraits

zA1qlg-KIl y a quelques semaines, j’ai croisé le chemin, à La Rochelle, d’un provençal, normand d’adoption : James Combépine est animateur radio, journaliste et consultant en communication. Cultivé, percutant, brillant, il reste cependant incroyablement abordable, gentil et terriblement drôle.

Dans son émission « Et Dieu dans tout ça ? » sur Radio Notre Dame de 7h à 9h, James anime des débats avec des invités triés sur le volet par Arielle, son épouse. Rien à voir avec Dieu ou la religion puisqu’il y a des personnes croyantes et non croyantes. L’idée, c’est l’art d’un débat contradictoire sur le sens de la vie, entre des invités disparates, savamment orchestré par Arielle et interviewés par James.

FOG-James« Et Dieu dans tout ça ? » existe depuis 2003. Aujourd’hui, c’est 41 émissions/an . Mais si James a créé le concept de cette récréation, c’est avant tout parce qu’il aime rencontrer des gens, savoir ce qu’ils pensent, ce qu’ils ont vécu. Imaginez des plateaux avec 2 ou 3 libres penseurs tels que par exemple : Guy Gilbert, le fameux prêtre anticonformiste, Jean-Pierre Mocky, le sulfureux réalisateur et Jamel Debbouze le talentueux comédien-humoriste.

Voici une idée de ce que cela donne :

Il est impossible de tous vous les citer, mais parmi ses prestigieux interviewés, il y a entre autres :

  • Jacques Chancel, journaliste
  • André Comte-Sponville, philosophe
  • Albert Jacquard, généticien et biologiste
  • Richard Bohringer, comédien et écrivain
  • Nikos Aliagas, journaliste
  • Frantz Olivier Giesbert, journaliste
  • Patrick Poivre d’Arvor, journaliste
  • Yves Coppens, paléontologue
  • Boris Cyrulnik, neuropsychiatre et psychanalyste
  • Frédérique Bedos, animatrice tv

 Et tant d’autres…

Frédéric-Lenoir-Olivier-Delacroix-Samuel-Rouvillois-1Jacques Chancel est celui qui lui donne envie de faire ce métier lorsque, plus jeune, il est fan de radio. Il veut alors apprendre avec les plus grands et trouve un stage à Europe 1, où le célèbre journaliste de radio et de télévision Marc Menant le prends sous son aile.

Féru de communication et d’interviews, James Combépine va au fond des choses pour être expert dans sa spécialité. Etre excellent ou rien ! Il travaille dur, avance, réalise une partie de ses rêves et s’aperçoit que la majorité des personnes bloque un peu, beaucoup ou modérément dans son domaine de prédilection. Alors, il choisit d’accompagner ceux qui en ont besoin.

AlexandreJardin-PierreHinardCommuniquer, ce n’est pas savoir aligner quelques mots parce qu’on s’exprime bien. Ce n’est pas suffisant. C’est une attitude empreinte de sincérité. Cela demande de l’à-propos, de l’assurance, de la maîtrise de soi, de l’aisance, et surtout une multitude de petits « trucs » pour y arriver.

Combépine-EdgarMorin-PierreRabhi-EmmanuelFaberC’est ce qu’il enseigne à l’Université Lyon 3, et dans son cabinet Combépine Consultants quand il accompagne des salariés ou des dirigeants, quelle que soit la taille de l’entreprise.

Ses clients sont l’ISM (l’Institut Supérieur des Métiers), Bouygues TP, Véolia entre autres. Mais pour certains autres, il doit respecter le secret professionnel et gardera leurs identités pour lui.

Néanmoins une question me taraude et je finis par la lui poser :

 « – James, as-tu le même plaisir quand tu formes des artisans ou des patrons du CAC40 que quand tu interviewes PPDA, Giesbert, Chancel, ou Debbouze ?

– Mais Oui, bien sûr ! Ce sont toujours de supers rencontres. J’adore les gens, même si je suis un ours… Je suis un aventurier de la relation humaine. Les gens sont tous intéressants et ils ont tous des parcours différents… Alors souvent en interviewant des personnes, quand la confiance s’installe, tu découvres ce qu’ils sont vraiment. C’est ça qui est touchant et passionnant. »

NikosAliagas-FrançoiseThuriès-RézaAlors, comme je sais que James revient bientôt à La Rochelle, j’espère qu’avec nos amis communs, nous irons faire de « l’anthropologie urbaine » comme il dit. C’est-à-dire, que nous nous installerons à la terrasse d’un café sur le vieux port pour observer des quidams. C’est peut-être à cette occasion qu’il me livrera encore une belle confidence comme celle que j’ai trouvé merveilleuse quand il m’a parlé de son épouse :

« Arielle est mon inspiration ! »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Vous avez aimé ce que vous avez lu ?
Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle pour recevoir mes billets directement sur votre boîte mails !

Inscrivez-vous à la Newsletter !

A propos de l’auteure

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!