Suis trop une rebelle !

Publié le 15 mai 2018 Catégorie : Chroniques
@Shutterstock

Mai, ce sont les fériés ! C’est chouette quand t’es salarié, mais trop pourri lorsque t’es à ton compte ! Et puis il y a ce vieil adage « Au mois de mai, fais ce qu’il te plaît » !

Ben oui, d’accord le printemps s’est installé, il fait beau et tout ça… Mais « fais ce qu’il te plaît ! » s’te plaît ? T’es sérieux là ? Fais ce qu’il te plaît ?!?!?!?!?!?!

© Stocklib kiuikson
© Stocklib kiuikson

Pourquoi ?????? Tu crois que nous faisons ce qui nous plaît ?????? Entre la loi Travail qui dissimule pas mal de trucs à peine clairs, les 80 km/h qui sont passés comme ça, style « mine de rien », la hausse des impôts et taxes, la suppression de beaucoup d’aides, le plan Vigipirate, les contrôles en tout genre, et les augmentations de tous poils, même si tout ne pouvait pas continuer comme avant, et même s’il y avait des décisions à prendre, la liberté paraît bien loin tout de même…

Il y aussi le nouveau genre de personnes un peu parfaites sur les bords (mais pas trop) qui prônent :

© Stocklib gstockstudio
© Stocklib gstockstudio

D’être vegan (et qui te culpabilisent si tu commandes un jambon-beurre à midi)

D’être sportif ou d’avoir un physique de dingue (qui te font te sentir comme un loukoum bien sucré et bien gélatineux lorsque tu fais au-dessus d’un 38 – que c’est moche, que c’est moche !)

© Stocklib Livio Monti
© Stocklib Livio Monti

Utilisent des cigarettes électroniques voire de très chics « vaporettes » (parce que la nicotine n’est pas aussi dangereuse dedans que dans les clopes, ouais !)

Ecoutent de la musique super décalée ou hyper hype, (parce que la variété c’est plouc ouais ouais)

Sont branchés bio et écolo à fond (parce que les autres n’ont aucune conscience environnementale c’est bien connu)

© Stocklib Roman Samborskyi
© Stocklib Roman Samborskyi

Font du développement personnel et l’interprètent trop mal parce qu’ils ont juste lu un article de 2 pages dans Psychologie Magazine entre la poire et le fromage (mais juge tous ceux qui n’accroche pas surtout)

Qui se pense cultiver parce qu’ils aiment un truc ou deux qui sort de l’ordinaire (parce que c’est pas cool d’aimer un truc populaire quoooooooiiii !)

@Shutterstock
@Shutterstock

Et font de la méditation. Alors ça, c’est THE truc, bien tendance à mort, qui me gonfle à mort ! Parce que les gens « tendance » FONT de la méditation. Ben moi, suis pas tendance parce que suis trop une rebelle, na ! Respectez ceux qui ne veulent pas en faire, bord** ! D’ailleurs, je devrais m’y mettre non pour éviter de m’énerver lorsque je lis partout des trucs sur la méditation ? Méditer, méditer, méditer ! Clairement, arrêtez de me faire ch*** avec la méditation, sérieux !

@Shutterstock
@Shutterstock

Celle ou celui qui m’en parle, je lui file un gnon, c’est compris ?!?!?!?!?! Partout, on parle de méditation : Méditation pour être zen, méditation pour se sentir bien, méditation pour créer ! Mais n’y a-t-il pas de méditation spéciale comptes bancaires, ou de méditation « j’te file un gnon si t’es encore malpoli avec mon assistante », ou de méditation 2.0 pour mon opérateur qui n’est pas fichu de répondre à mes attentes pour que je profite encore plus de mon merveilleux Androïd que j’aime plus que tout !!!!!! Hein ???? C’est pas possible ça des méditations un peu sympas, non ?!?!?!?!?!

© Stocklib ANTONIO BALAGUER SOLER
© Stocklib ANTONIO BALAGUER SOLER

Lorsque je ne fais rien, je ne me retranche pas derrière « j’ai ma méditation hier, c’était trop bien ! », je dis que j’ai glandé, c’est tout ! Et encore ! La seule façon que j’ai de ne rien faire moi, c’est de roupiller. Le reste du temps, je bosse, je bosse et je bosse encore. Bon ok, je fais du shopping, je déjeune avec mes copines, j’écris des bêtises, et je m’abrutis devant Netflix quand je ne suis pas accroc à un bouquin du type bio de Cléopâtre ! Mais il faut tout de même que j’avoue que la seule méditation que j’aime, c’est celle que je pratique lorsque je me dore la pilule au soleil sur la plage ou dans mon jardin. Ben quoi, j’m’ai trompé ?!?!?!

© Stocklib Branislav Ostojic
© Stocklib Branislav Ostojic

Pour en revenir à « en mai, fais ce qu’il te plaît », perso, je meurs d’envie de ficher le camp élever des biquettes dans l’île du sud de la Nouvelle-Zélande. Baragouinant l’anglais, je comprendrais la moitié de ce qu’on me dirait et ça m’irait très bien. Du coup, étant frenchie, les gens comprendraient que j’entrave que dalle à ce que j’entends. Enfin… Vivre dans la montagne oui, mais avec une connexion internet tout de même. Faut pas pousser Mémé dans les orties hein ! Je pense à mon shopping parce que je peux vouloir élever des biquettes, je ne suis pas obligée de le faire mal fringuée !

@Shutterstock
@Shutterstock

Bref, si ça continue, nous allons tous finir par vivre style « Hermite vegan amaigris » utilisant des toilettes sèches et des bougies, sans tv, sans pc, échangeant des vieux magazines ou de vieux bouquins écornés, lavant le linge à la main sans lessive… Nous serons à moitié gris et maigrichons, dévorant des courgettes vapeur, sans épices et sans saveur, avalant des salades vertes avec la vinaigrette citron (à part bien sûr), pas pour notre santé, mais parce que nous n’aurons plus de pognon !

© Stocklib Wavebreak Media Ltd
© Stocklib Wavebreak Media Ltd

Et comme nous n’aurons plus le droit de nous déplacer comme nous le voulons pour ne pas polluer (après avoir perdu nos permis à 3 points si ça continue), nous ferons du vélo à défaut de plafonner à 80km/h, pieds au plancher, dans des hybrides de folie à 35 000€ le machin qui fonctionneront sans nul doute avec des betteraves. Et puis, en plus de la bouffe bio que nous cultiverons nous-même dans des mini-jardins sur les balcons et qui deviendrons un vrai marché parallèle, nous n’aurons plus le droit, non plus, de boire de l’alcool, de fumer, de manger du chocolat, de faire l’amour, de rire à blagues débiles et politiquement incorrectes… Et bien là, Je vous le dis les gars : arrêtez, on vous croit plus, on va craquer !

@Shutterstock
@Shutterstock

 

Alors peut-être qu’il faudrait que des Hipsters un peu motivés se mettent au Vaudou pour faire revenir le Che afin qu’il mette un peu d’ordre dans tout ça, non ?

 

4 réflexions sur « Suis trop une rebelle ! »

  1. Pour le coup, on va pouvoir faire une teuf hippie dans les prairies de la NZ, parce qu’à ce rythme de dérive de civilisation, on va tous migrer :o).
    vive les fleurs dans les cheveux et les biquettes en liberté !
    zoubis poulette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!