Les secrets de la Savonnerie de Nyons

Publié le 12 septembre 2017 Catégorie : Au pluriel, Family’s Business
@ La Savonnerie de Nyons

Lorsque j’ai reçu le communiqué de presse d’Anne-Lison, chargée des relations presse de la Savonnerie de Nyons, j’étais intriguée par son contenu : Une entreprise artisanale et première savonnerie en France cotée en Bourse !

IMG_4525
@ La Savonnerie de Nyons

Une entreprise cotée en Bourse ne m’intrigue pas. Ce qui m’intrigue, c’est une « entreprise artisanale », car cela sous-entend, peu de salariés, et « savonnerie », car j’ai l’idée d’une entreprise à l’image quelque peu surannée. Que nenni ! La Savonnerie de Nyon est une entreprise de son temps avec des valeurs mêlant respect, bonheur et qualité. Difficile à croire quand on connaît les impératifs des entreprise d’aujourd’hui. Pourtant certains dirigeants ne lâchent pas l’affaire et s’accrochent à ce nouveau type d’entreprises émergeantes : les entreprises libérées. En effet, celles-ci prônent le bonheur au travail et une hiérarchie horizontale plutôt que pyramidale. Et si c’était ça, le secret de la Savonnerie de Nyons ?

Mais en plus de ce mix de valeurs, cette entreprise jouie d’une forte aura : celle de l’histoire.

fields-2152418_1280
@Pixabay

La Savonnerie de Nyons s’inscrit dans une longue tradition de savonniers. Nyons est une petite ville d’environ 6.500 habitants dans la Drôme. Elle fait partie du Parc Naturel Régional des Baronnies Provençales. Qui dit Provence, dit oliviers, lavande, senteurs, herbes aromatiques, soleil… Grâce à eux, Nyons a toujours produit du savon.

@ La Savonnerie de Nyons
@ La Savonnerie de Nyons

Les premières traces d’une savonnerie dans le cadastre remontent à 1591. Malheureusement faute d’héritiers, ces savonneries ont lentement périclité. Finalement près de 300 ans plus tard, Erwan ALLEE a choisi de faire revivre cette tradition nyonsaise longtemps endormie. Technologie et gestion se sont associées pour faire revivre une histoire artisanale presque oubliée. Finalement, innovations, savoir-faire, tradition, deux doigts d’ingéniosité et un soupçon de toupet ont fait le succès et la notoriété de cette savonnerie.

Des débuts prometteurs…

Erwan Allée by La Savonnerie de Nyons
Erwan Allée by La Savonnerie de Nyons

En 2001, Monsieur ALLEE créé GALEO, une entreprise de produits provençaux (bien-être, senteurs et décorations). En 2013, il la vend mais les nouveaux acquéreurs ne souhaitent pas conserver l’outil de production qu’est la savonnerie.

Aldo Bielli by La Savonnerie de Nyons
Aldo Bielli by La Savonnerie de Nyons

Erwan ALLEE se retrouve alors à la tête de cette petite entreprise, et devient le créateur des produits. Il a commencé l’aventure aux côtés d’Aldo BIELLI, maître savonnier, qui lui a légué son savoir-faire et ses recettes. L’expérience d’Erwan de plus de 20 ans dans le secteur des cosmétiques, et ses nombreux voyages à travers le monde, l’ont ensuite aidé à créer et à développer ses gammes.

@ La Savonnerie de Nyons
@ La Savonnerie de Nyons

En 2 années, l’activité a doublé, puis décuplé, pour parvenir aujourd’hui à un chiffre d’affaires de 1.600.000€ environ. De 30 tonnes de savons fabriqués en 2012, aujourd’hui c’est près de 200 tonnes qui sont vendues dont 60 % sont réservés à l’export. Les ventes les plus importantes, en dehors de la France, se font avec la Grande Bretagne, les Etats-Unis, la Belgique, l’Asie (Taiwan, Corée du Sud, Chine) et l’Océanie (Australie et Nouvelle Zélande).

Des secrets si simples…

@ La Savonnerie de Nyons
@ La Savonnerie de Nyons

Une entreprise, ce n’est pas que du chiffre d’affaires réalisé. Ce sont aussi des idées, des savoir-faire, des savoir-être, et surtout des personnes. Ce que j’aimerai savoir, c’est comment les choses se passent dans cette savonnerie ? Le soleil et la Provence ne peuvent pas être qu’à l’origine d’une telle réussite.

« – Erwan, vous avez un secret pour réaliser 1.600.000€ de chiffre d’affaires avec des savons et une dizaine de salariés ?

@Pixabay
@Pixabay

– On travaille dur ! (Rire). En réalité, une des valeurs essentielles de l’entreprise est le bonheur au travail. Quoi de mieux que de se donner à 200 % pour un projet qui nous tient à cœur ? Chaque salarié fait partie de l’aventure et est considéré au même titre que ses collègues. Nous sommes également très polyvalents pour pouvoir nous entraider si la demande le nécessite.

– Vous êtes une dizaine à travailler dans l’entreprise, c’est ça ?

@Pixabay
@Pixabay

– Oui, il y a Magali à l’Administration des ventes, Anne-Lison à la Communication, Marketing, Relations Presse, Charlotte, Océane et Sophia à la production, Carolina et Christine à la boutique, Moris et Dimitri à la Logistique et à la Préparation des commandes, quelques intérimaires quand le besoin s’en fait sentir et moi à la Présidence, à l’export, et aux achats.

– Comment distribuez-vous vos produits ?

@ La Savonnerie de Nyons
@ La Savonnerie de Nyons

– Nous avons différents distributeurs en France (concept store, pharmacies, ventes par correspondance…) et une grande particularité : Pas de force commerciale ! En effet, nous créons nos contacts au travers de salons, de visites à la boutique et de tous les déplacements que nous réalisons pour l’entreprise. Notre meilleure carte de visite, c’est notre notoriété. Les contacts viennent à nous naturellement.

– Pas de force commerciale, ça sous-entend une grosse démarche de marketing et de communication ?

@ La Savonnerie de Nyons
@ La Savonnerie de Nyons

– Oui absolument. Nous réalisons des salons professionnels en France et à l’étranger, des rendez-vous professionnels avec l’organisme Business France qui nous permet de rencontrer un maximum d’acheteurs étrangers. Nous sommes continuellement à l’écoute des besoins du marché. Etre une petite entreprise aide énormément à ce dynamisme. Il n’y a pas de barrières et très peu de limites. Nous avons, par exemple, reçu deux vidéastes coréens qui étaient bookés pour shooter une vidéo de présentation de nos produits pour un téléshopping coréen. Nous les avons accompagnés pendant deux jours pour leur présenter notre entreprise, notre terroir, notre région et nos partenaires. Etre au plus près de l’action nous booste pour donner le meilleur de nous-même ! Nous sous-traitons également une partie de l’emballage à des ateliers protégés, ce qui nous permet de gagner du temps.

– Pourquoi une entreprise artisanale décide d’entrer en Bourse ?

@ La Savonnerie de Nyons
@ La Savonnerie de Nyons

– Pourquoi ? Pour une raison simple : la notoriété. Rentrer en bourse en tant que première savonnerie française, c’est se démarquer de nos concurrents et surtout, c’est faire parler de nous ! Dès le premier mois de notre entrée en bourse, nous avons eu pas moins de 60 retours médias dont 4 télévisions nationales ! Notre entrée en Bourse n’était donc pas d’ordre spéculative mais une opération de communication.

– Pari réussi ?

@ La Savonnerie de Nyons
@ La Savonnerie de Nyons

– Oui, pari réussi ! Notre activité a continué à se développer fortement, avec des nouveaux marchés à l’export. Nous réussissons même, avec une forte progression de notre chiffre d’affaires, à maîtriser nos coûts. Nous sommes fiers de pouvoir faire une distribution de dividendes à nos actionnaires dès la première année en bourse. En plus, le regard et le discours du banquier changent évidemment. On pourra même investir plus facilement.

– En quoi êtes-vous encore une entreprise artisanale ?

@ La Savonnerie de Nyons
@ La Savonnerie de Nyons

– Bourse et artisanat ne sont pas incompatibles! Nous fabriquons tous nos savons directement à notre fabrique à Nyons. Nous réalisons notre recette dans notre laboratoire, nous faisons les mélanges, la découpe, l’estampillage, l’étiquetage, la mise en présentoir… Nous utilisons également des produits locaux et de qualité pour produire nos savons. L’huile d’olive de Nyons, les parfums de Grasse, du beurre de karité BIO, des colorants naturels, des fleurs de lavandin, des noyaux d’abricots… Tout ce que notre région peut nous offrir !

– Quels sont vos projets à long terme ?

@ La Savonnerie de Nyons
@ La Savonnerie de Nyons

– Développer toujours plus l’export, et appuyer notre développement de produits en créant de nouvelles gammes de cosmétiques, de savons, d’accessoires… Nous sommes également dans un dynamisme de fort développement de notre entreprise. Nous recrutons en ce moment pour augmenter l’effectif de notre équipe, pour pouvoir mieux répondre à l’augmentation de notre activité. On va également investir pour s’adapter à la demande croissante. »

Une identité locale très forte pour un rayonnement international puissant…

@ La savonnerie de Nyons
@ La savonnerie de Nyons

Il n’y a pas que les produits pour la fabrication qui sont locaux. L’artiste peintre qui décore si joliment les emballages est nyonsais lui aussi. Il s’agit de Luc Mazan. Cet incroyable artiste a su retranscrire l’univers nostalgique des années 20, années 30 chères à l’image de cette entreprise. Cette douceur de vivre liée à l’enfance, le sud de la France, les odeurs, le soleil représentent la Provence, en France mais aussi dans le monde entier ! Choix judicieux manifestement du couple ALLEE qui a su capter les valeurs qui reviennent en force chez les consommateurs.

Une présence en Charente-Maritime…

Pour découvrir ces produits de qualité, plusieurs boutiques vous proposent les gammes de la Savonnerie de Nyons :

@ La Savonnerie de Nyons
@ La Savonnerie de Nyons

* La Savonnerie Au Bain Douche à Brouage

* Pourquoi Pas à La Rochelle

* Naturoléron au Château d’Oléron

* La Savonnerie de l’île de Ré à Rivedoux Plage

Alors si vous aussi, vous avez envie de vous laisser gagner par une ambiance de bonheur, de qualité, et par les senteurs de la Provence, je crois bien que vous savez ce qu’il vous reste à faire. N’est-ce pas ?

Les secrets de la Savonnerie de Nyons
La Savonnerie de Nyons
10 salariés
04 75 26 85 34
http://www.lasavonneriedenyons.com/

70, Avenue Félix Maurent

Z.A. Les Laurons II

26110 Nyons

Leur page Facebook : La Savonnerie de Nyons

Pour contacter La Savonnerie de Nyons

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l’auteure
ADÉLAÏDE S. FRIBOULET

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !