Calendrier de l’Avent – Jour 24 : Du temps pour ceux qu’on aime !

Publié le 24 décembre 2018 - Chroniqueur : Adélaïde
© Stocklib  Mirko Vitali

0€ – Du temps pour ceux qu’on aime !

Le Cadeau :

D’accord, ce cadeau peut paraître gnangnan, mais c’est à la portée de toutes les bourses et de tout le monde, quel que soit votre budget de Noël, salaire et job… Bien qu’il me semble que ça sera plus compliqué pour les gens hyper full côté agenda ou pour les addicts au boulot. Ce cadeau étonnera ceux à qui vous l’offrirez car ils auront du mal à le croire, puisqu’en toute logique, vous n’êtes jamais libre !

Le temps qui passe ne revient pas… C’est donc un cadeau inestimable ! Alors pourquoi ne pas offrir de notre temps à ceux que vous aimez : chéri(e), enfants, famille, amis(es)…

Je vous propose de choisir une ou deux personnes de votre entourage à qui vous offrirez d’une à trois heures de votre temps pour discuter, déjeuner, faire les boutiques, se promener, manger des chamallows dans une fête foraine, faire les boutiques, aller au cinéma, prendre le thé, faire les boutiques, être ensemble, se faire plaisir tout simplement, et faire les boutiques.

Pourquoi j’aime ce cadeau :

Parce que parfois, nous ne nous rendons pas compte que l’on passe à côté de ceux que nous aimons, sauf lorsqu’on les perds, qu’on divorce, qu’un enfant quitte la maison ou qu’une amie déménage à l’autre bout du monde…

Nous perdons tellement de temps pour rien ou pour des choses futiles, que nous devrions garder du temps pour celles et ceux qui rendent notre vie plus belle… Et pour faire les boutiques…

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!