Kalos Kagathos ou l’art d’être beau et c**

Publié le 5 mai 2017 Catégorie : Chroniques

mens-1017419_960_720Kalos Kagathos est une expression en grec hellénique qui veut dire « Beau et Bon ». Cette expression était à la mode sous Hérodote, le père de l’histoire comme disait Ciséron. Il s’agissait de décrire un idéal humain, tant au niveau intellectuel et moral qu’au niveau physique. Il y avait une certaine idée de la perfection des hommes : beaux, sensibles mais pas trop, cultivés, socialement élevé, et guerrier ! C’était en – 450 avant JC les garçons ! Aujourd’hui faut pas exagérer ! C’était le passé ça !

business-woman-2123230_1280Depuis, il y a eu le droit de vote des femmes en 1945, mai 1968 où clairement nous vous avons fouetté avec nos soutifs, et puis il y a eu des femmes Premier Ministre… Bref le monde a évolué. Nous ne sommes plus naïves. Nous faisons des études. Nous avons nos comptes courants, des emplois, des responsabilités. Nous gérons des entreprises, des pays. Vous devez compter avec nous ! Ce n’est plus le combat des femmes CONTRE les hommes ! Nous sommes complémentaires… Enfin, normalement !

model-1504317_960_720Bon, je veux bien croire que vous avez besoin de vous rassurer ou d’être rassurer. Mais essayez-vous de nous convaincre avec la PNL (Programmation Neuro-Linguiste) ou bien ? Non parce que par moment, c’est fou ! Vous lâchez des petites perles, qui entre nous soit dit, nous énervent dans un premier temps, puis nous font mourir de rire ensuite. Il faut avouer que du coup, devant certaines de vos remarques spontanées, nous vous trouvons un peu nuls, il est vrai. Ne vous affirmez pas façon « gamin de 12 ans », mais plutôt en tant qu’homme responsable, humble et conscient de nos capacités et de nos qualités (car nous en avons aussi !).

Je vous raconte pourquoi je vous dis ça.

jump-628431_1280Dans notre bande de minettes, il y a Camille, Jeanne, Amandine, Manon, Pétale, Cerise et moi. Parfois ce rajoute Chéri-Chéri, Jules, mon frère, et Charles, mon meilleur ami. La semaine dernière, nous discutions avec l’amoureux de Cerise dont nous faisions connaissance. Elle, c’est un petit morceau de femme menue, hyper énergique, super ambitieuse et très très très amoureuse de son homme. Elle le vénère mais de temps en temps, elle a envie de lui crever les yeux. Elle nous disait qu’il était agaçant car il lui arrivait de balancer un scud sans s’apercevoir de l’énormité absurde de ses propos. Nous n’avons pas été déçu.

man-1523387_960_720Enzo me dit, sous le sceau de la confidence, mais devant tout le monde : « Je suis content de faire partie de la vie de Cerise (jusque-là tout la bien). La vie a bien fait les choses (ça va toujours bien). Je suis son phare en quelque sorte, tu comprends ! (Là je m’étouffe ! Ça demande une explication). Elle a besoin de moi, elle est si fragile… (mon c**, elle gère 300 bonhommes ste plaît). Je suis un peu sa référence, je l’inspire et tant mieux, elle progressera grâce à moi. Je suis content de faire ça pour elle (Rhoooooooooooooo mais c’est toi qui devrait t’inspirer d’elle sérieusement Enzoooooo) ! ».

engagement-1718244_1280J’ai tellement explosé de rire que je n’ai pas pu retenir le Lambrusco rosé que je buvais, et qu’il a souillé, direct, son beau tee-shirt blanc immaculé qui moulait ses pectoraux absents. C’est exceptionnel d’entendre ça tout de même ! Lui est psychologue, équilibre tous ses repas en se nourrissant de graines bio, fait du yoga, voyage dans le monde entier, parle espagnol et se veut super musclé, beau et grand.

expression-909044_960_720Enfin… Ça, c’est comme ça qu’il se voit ! Il s’imagine super musclé. Il est persuadé de réunir d’une façon harmonieuse intellect et physique de dieux grecs… Mais non Enzo, sois réaliste… Ce n’est pas le cas ! T’es normal, comme tout le monde en fait, pas plus que la moyenne, mais pas moins non plus ! En vrai, il n’est pas grand (mais ce n’est pas grave), pas beau (mais charmant), pas musclé du tout (il est même assez frêle et un peu flasque), intelligent ( un peu tout de même malgré ses inepties) et intéressant (car il a voyagé en Asie, Océanie, Amériques, et Europe).

beautiful-women-1806280_1280Cerise ne l’aime pas pour ce qu’il croit. Il s’imagine être Kalos Kagathos. Elle, elle l’aime parce qu’il est gentil, aime le calme, et que, quand il ne se la joue pas, il est attendrissant, a toujours l’air perdu et dans la lune. Est-ce normal me demanderez-vous ? Oui, car Cerise est DRH dans une grosse boîte de com et gère les problèmes d’une quinzaine de cadres supérieurs qui encadrent chacun une vingtaine de commerciaux. Ils sont pédants, arrogants et prétentieux. Tous les jours elle entend des propos du genre : « suis trop fort moi ! Suis un killer ! », « moi, je les brise tous mes commerciaux » ou encore « Heureusement pour la boîte que je suis bon ». Les égos surdimensionnés, elle connaît ! Elle n’est pas DRH comme elle plaît à le dire avec beaucoup d’humour. Elle est diplomate-médiatrice-arbitre !

cheers-1081828_1280Alors quand elle voit son chéri qui sort de telles âneries : « Je suis un phare pour elle ! », il perd en crédibilité. Elle hallucine totalement. Nous, ça nous fait rire, je l’avoue. Même si nous, nous sommes totalement stupéfaits, il nous amuse énormément. Au final, nous attendons le prochain apéro avec impatience, tellement il est fat et sidérant.

La seule question que nous nous posons, c’est combien de temps va tenir Cerise sans lui planter un de ses talons aiguilles entre les 2 yeux ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!