Jour 147 – Ante voyage

Publié le 30 août 2016 Catégorie : Voyage au bout du monde

10 juillet 2016

earth-11009_960_720Aller au bout du monde implique qu’on y va par d’autres moyens que la bicyclette ! Il faut donc penser à acheter les billets d’avion. Une vraie galère quand on n’est pas habitué. Je n’ai quasiment jamais voyagé et surtout, je n’ai jamais acheté de billets d’avion de ma vie.

aircraft-1614805_960_720A chaque fois que je me connecte, les prix augmentent. J’avais du mal à croire que l’IP Traking était réel, et pourtant ! Ce n’est vraiment pas sympa ! A lire un dossier intéressant dans le point 5 « Comment économiser sur ses billets d’avion » du dossier «Vos billet d’avion pour la Nouvelle-Zélande» sur Kiwipal.

Mais devant la moyenne de prix, j’ai l’intuition qu’il nous faut sérieusement chiffrer la plaisanterie, car si nous achetons les billets, il nous faudra partir. On ne pourra pas renoncer après ! Et l’idée, ce n’est pas de dormir dans un sac de couchage dans l’aéroport !

1 réflexion sur « Jour 147 – Ante voyage »

  1. Effectivement ! C’est toujours une vraie galère d’acheter des billets d’avion.. Entre surprises et galères de dernières minutes… Au moins on est sur de ne pas s’ennuyer ! 🙂
    Mais bien souvent le prix en vaut bien la chandelle 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!