Histoire de la Réflexologie, cette pratique millénaire…

Publié le 24 août 2017 Catégorie : Reportages

shutterstock_678932341La Réflexologie est une pratique millénaire. Ce sont des massages de points réflexes sur les pieds (Réflexologie plantaire) ou sur les mains (Réflexologie palmaire). Selon le postulat, chaque zone réflexe correspond à un organe et/ou une partie du corps. Elle est apparentée à l’acupuncture bien souvent et est reconnue comme une pratique de santé naturelle. En général, elle est utilisée en complément de plusieurs spécialités (kinésithérapie, ostéopathie, oncologie entre autres) pour se détendre et lutter activement contre le stress et la douleur.

A l’antiquité…

Bas-reliefs sur la tombe d’Ankhamor à Saqqarah
Bas-reliefs sur la tombe d’Ankhamor à Saqqarah

Certains supposent qu’il y a 22 000 ans, les Atlantes pratiquaient déjà ces massages. Mais la certitude est qu’effectivement, pour certaines cultures, comme les Incas et les Egyptiens, les massages étaient un art sacré. En 1899 l’archéologie le prouverait. Datés de 2 330 ans avant J-C, des bas-reliefs sont retrouvés dans la tombe d’Ankhmahor à Saqqarah. Ils représentent deux hommes qui manipulent des pieds et des mains à deux autres hommes.

drip-339939_1280Il y a 3 000 ans en Chine, il existait déjà un traité médical, « Le classique de médecine interne de Huang ti », qui abordait la doctrine réflexologique. Entre 400 et 500 avant J-C, des symboles similaires à du sanskrit représentent des points de réflexologie. Ils sont retrouvés sur les plantes des pieds de statues de Bouddha dans un temple près de Kusinara en Chine.

Au moyen-âge…

treatment-1327811_1280Certains historiens supputent que la route de la soie, Marco Polo et d’autres voyageurs plus anonymes ont permis à l’Europe de découvrir, puis de posséder l’érudition médicale et ancestrale de l’Asie. Chose possible, puisqu’en 1582, on retrouve un recueil sur les zones Réflexes rédigé par les Docteurs Adamus et A’Talis, ainsi qu’un ouvrage du Docteur Ball à Leipsig. Bien que ces massages plantaires se retrouvent partout en Europe, ce sont principalement les médecins royaux qui dispensent ces pratiques.

Au XIXème…

shutterstock_554484376En 1886, le Dr Ivan Pavlov, médecin physiologiste russe, démontre l’importance des réflexes.

Sir Henry Head, neurologue anglais, en 1893, mène des travaux pionniers dans le domaine de la somesthésie et du système nerveux sensoriel. Il expérimente ses recherches sur lui-même et découvre que certaines zones de la peau deviennent hypersensibles lorsqu’un organe est malade.

Au XXème…

lemon-906141_1280En 1917, le Dr William FITZGERALD, Chirurgien, fait des recherches sur l’anesthésie. Il corrobore le fait que des pressions, sur des points précis de l’anatomie, soulagent considérablement la douleur. Aujourd’hui, il est considéré comme le père de la Réflexologie.

Depuis, les recherches ne cessent d’évoluer. Seules les méthodes diffèrent.

wellness-185005_1280Le Dr Joe Riley et Eunice Ingham, physiothérapeutes américains, font avancer la Réflexologie en reprenant les recherches du Dr Fitzgerald dans les années 30. Travaillant sur des milliers de pieds, Eunice Ingham vérifie l’emplacement des points douloureux et des symptômes. Elle créée une cartographie des zones réflexes plantaires. Référence de la réflexologie plantaire contemporaine, elle forme son neveux Dwight Byers dans les années 50. shutterstock_679253713Il devient Directeur de l’I.I.R. (Institut International de Réflexologie) en 1973 et se consacre à la pratique et à l’enseignement de la « méthode Ingham » jusqu’en 2013. Depuis, James Pedersen, petit-fils de Dwight, est devenu son successeur et voyage dans le monde entier avec lui.

De nos jours…

spa-686389_1280De nombreuses techniques sont issues de cette méthode. Ainsi, en fonction du Réflexologue, la pratique sera différente : réflexologie verticale, ostéopathique, de précision, ou énergétique, mais la base reste la même. Mais s’il y a une chose de sûre et certaine, c’est que ce savoir millénaire a été prouvé par « La méthode Ingham ». Depuis 70 ans, 27 000 praticiens ont été formés à travers le monde, et ce n’est pas fini…

2 réflexions sur « Histoire de la Réflexologie, cette pratique millénaire… »

  1. Bonjour je suis en reconversion professionnelle et inscrite au pôle emploi et je voudrais faire une formation en réflexologie plantaire. Apparemment l’état ne reconnaît pas ce métier et ne paye aucune de ces formations. Pouvez vous me dire comment je peux financer cette formation. Merci Cordialement

    1. Bonjour Chère Lectrice, merci d’avoir pris le temps de me laisser un petit mot, auquel malheureusement, je ne peux répondre, car je n’en ai pas les compétences. En effet je suis blogueuse et j’écris sur les personnes que je rencontre ou qui m’envoie des dossiers de presse. Je ne maîtrise pas le domaine de l’ingénierie financière des formations reconnues ou pas par le RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles). Peut-être pouvez-vous interroger votre OPCA pour le financement ? Je ne sais pas du tout. Vous pouvez peut-être aussi poser la question au S.P.R. (Syndicat Professionnel des Reflexologues) dont je parle dans le billet ? A moins qu’un ou une de mes lectrices aient la solution pour vous, ne sait-on jamais ? En tous les cas, vous vous dirigez vers un très beau métier, et je vous félicite d’avoir le courage de vous reconvertir. A bientôt j’espère…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!