Nous avons toutes un Grinch qui sommeille en nous !

Publié le 5 janvier 2017 Catégorie : Chroniques

schutzengelchen-1912661_1280Les fêtes de fin d’année se terminent juste et je fais le même constat que les années précédentes : je hais Noël quoiqu’il arrive ! Je déteste ces fichues fêtes. Elles sont un peu comme Koh-Lanta, mais à l’envers. Vous ne faites pas d’épreuves physiques ni stratégiques (quoique !) et vous ne crevez pas de faim, puisque vous passez 8 jours environ à vous gaver comme une oie et à relever des défis de folie, étant moitié Wonder Woman, moitié Ninja.

fig-1917162_1280Je les déteste depuis toujours. Sauf quand mon fils était petit et qu’il croyait au Père Noël. C’était magique. J’arrivais parfois à me laisser frôler par l’esprit de Noël. Parlons-en de l’esprit de Noël… Moi, je suis le Grinch ! L’esprit de Noël et moi sommes en guerre. Même si de temps à autre j’ai failli me laisser ramollir…  Je l’avoue, j’ai passé quelques réveillons supportables.

girls-1131580_1280J’ai la preuve que je ne suis pas qu’une névrosée, car j’ai le plaisir de partager mon exécration avec ma sœur Manon, ma meilleure amie Camille, et mes copines Adèle et Louise. Elles sont génialissimes ces filles, et pourtant elles détestent grave Noël et la St Sylvestre ! Du coup, je pense qu’il y a beaucoup de personnes qui n’aiment pas Noël, tout comme nous 5. Comme c’est politiquement moche de tenir ces propos, peu de personnes le crient haut et fort. Alors nous avons décidé de briser cette omerta : Noël nous agace et on le revendique !

Tout d’abord, les cadeaux !

La première épreuve se situe à ce niveau très clairement : c’est un peu le même parcours du combattant que celui des soldes… En plus fastidieux.

christmas-angel-1882774_1280Vous devez batailler fermement pour vous frayer un chemin dans les magasins pris d’assaut par des personnes limite agressives. Cela donne l’impression que tout le monde veut absolument ce fichu petit cadeau destiné au cousin au 3ème degré du côté de votre belle-mère que votre mari a invité, et que vous ne connaissiez pas du tout. C’est le même combat pour les cadeaux hors de prix que votre chéri veut offrir à sa descendance, car vos gosses sont sacro-saints. Comme par hasard, pour réaliser ce tour de force, c’est toujours à vous de vous servir des techniques des Ninjas pour réussir l’improbable mission de trouver exactement les cadeaux des enfants, quel que soit leur âge.

gift-1760869_1280Il y a aussi le piège des présents aux invités qui ont déjà tout, ou qui n’aiment jamais rien ou encore que vous ne connaissez pas, et à qui vous ne savez pas quoi acheter. Et pour cause ! Il faudrait juste un truc qui plaît à quelqu’un dont vous ne savez rien ou si peu. Le défi est pour votre pomme bien sûr, parce que votre homme « vous fait confiance pour gérer au mieux » toutes les situations critiques, surtout les achats (on se demande bien pourquoi hein !). Ben tiens ma caille !!!!

christmas-1912540_1280C’est là, en général, et ce à quelque chose près, exactement le même enfer que pour les soldes, je vous l’ai dit, sans que ce soit pour vous. Le 1er intérêt des soldes étant que l’objet convoité est pour nous comme par exemple le jean hallucinant qui est bradé, et que vous ne pourriez pas vous offrir s’il ne l’était pas. Là, il y a une espèce de motivation égoïste certes, mais dont la récompense est latente.

retro-gifts-1847088_1280Les cadeaux de Noël, eux, sont pour tous les autres (en général nous les nanas nous n’en recevons qu’un voire 2 quand tout va bien ou pas du tout d’ailleurs, ça arrive aussi). Il s’agit pour tout le monde de bien prendre note que NOUS AUSSI NOUS AIMONS LES CADEAUX ! Qu’on se le dise !

imp-1808668_1280Ce que j’aime faire personnellement, ce sont mes emplettes avant cette horrible période, entre septembre et novembre, période idéale pour les faire tranquillement en flânant. Je peux alors les personnaliser. Il s’agit alors d’un vrai plaisir à ce moment là… En conséquence, les achats de Noël sont sans intérêt, ni motif valable pour Camille, Adèle, Louise, Manon et moi, de se fighter avec une mégère à la tignasse genre paille peroxydée !

Ensuite, la préparation des festivités !

milk-1769114_1280Et puis il y a la désignation de l’audacieuse : celle qui reçoit ! Celle qui, sur 48 h, devra relever le défi d’un triathlon dans lequel il est difficile de performer : Courses/ménage/décoration. Il faut être coriace pour le marathon des courses. Le ménage doit être absolument parfait pour que la belle-mère ne soit pas navrée que son fils ait épousé une femme comme nous, parce qu’il y a de la poussière sur la cheminée ou sur la hotte de la cuisine. Soyons honnêtes, notre côté perfectionniste exige que notre intérieur soit parfait !

christmas-table-1909796_1280Enfin et surtout, la réalisation du repas style « Un dîner presque parfait » agrémenter de « Top Chef » doit être nickel. En effet, nous voulons éviter les critiques sur notre dinde farcie et cramée dont on nous parlera pendant les 10 prochaines années. Evitons le triste menu sans aucune originalité ou qui contrevient à la tradition de Noël car trop novateur. Il est également obligatoire d’avoir un beau décor, un bel arbre de Noël ainsi qu’une belle table. Il faut bosser comme une damnée… Au final il manquera toujours quelque chose qu’évidemment un grossier personnage, mal élevé, remarquera forcément et le dira à qui veut l’entendre dans l’assemblée ! Noël est vraie une torture !

Eh oui, les invités !

decoration-1880619_1280Il y a toujours dans la liste d’invités, des boulets, ou des gens qu’on n’a pas envie de voir (c’est le problème des familles), comme la sœur du beau-frère de l’ex-femme de notre mec. C’est un risque supplémentaire dans les familles recomposées. Il y a aussi ceux qu’on a envie de voir, qui ne sont pas là, ou plus là, ou encore qui ne peuvent pas venir pour une raison que vous n’arrivez pas à croire (tout simplement parce que leur absence vous désespère). Bref il est assez rare d’avoir la table parfaite. En tous les cas, quel que soit le type de famille que nous avons, il faut tout faire pour éviter les vieux sujets pourris…

Les vieux sujets pourris

punch-1866178_1280Dans tous les repas de famille, Noël ou pas, il y a les sujets qui fâchent : politique et/ou religion, les vieilles histoires de famille dont tout le monde se fout mais comme tout le monde aime aussi cancaner, beaucoup de personnes (surtout les absents) sont habillés pour l’hiver…. Et puis il y a les sujets ennuyeux à mourir : les petites histoires sur des personnes que vous ne connaissez pas, les histoires de ceux qui sont morts, qui ont trompé leur femme ou leur mari, et toutes les vieilles histoires qui font plutôt « anciens combattants » ! Il y a aussi les découvertes sur des gens que vous connaissez bien par contre, qui vous étonnent et qui, sous leur effet pervers, vous font dire « Noooooooooooon ?!?!?! », même si vous êtes bien sous tous rapports.

candy-cane-1908024_1280L’ennui total devient ensuite fatal, et nous donnent envie de dormir pendant ces repas interminables de 5 ou 6 h surtout quand vous êtes trop serrée dans votre jolie petite robe ou votre beau tailleur pantalon ! A moins que ce soit la digestion qui vous fasse vous endormir, ou les 48 h de boulot, quasi non-stop, qui vous assènent le coup de grâce…

Les fringues, le dernier sujet compliqué

christmas-1906625_1280En général, dans le triathlon de Noël, il y a la tenue ! Quand vous trouvez enfin les vêtements qui vont bien, vous misez sur les traditionnelles paillettes sur fond noir, un rouge sensuel, ou encore un taupe tendance et discret alors que vous avez déjà envie de sortir une jolie petite robe printanière tellement vous avez besoin de respirer et envie de soleil.

cake-1914463_1280Le vrai problème des fêtes de fin d’année, c’est qu’avant le repas fatidique, si vous faites une taille 38, vous êtes à peu près sûre de sortir de table avec une taille 72 ! Ainsi votre tenue doit être belle, mais « accommodable » dirais-je pour éviter que vos débordements gourmands ne se voient. Un peu comme une fille trop maigre qui avalerait une olive et à qui le ventre ressemblerait aux muscles de Popeye ! Le choix est donc crucial : moulant ou ample, long ou court, couleurs foncées ou claires…

Mais à la fin…

cookie-1786768_1280Au pire du pire, vous finissez avec un joli teint cireux et jaunâtre, grâce à une épouvantable crise de foie. Au moins la bonne nouvelle, c’est que vous avez survécu à l’épreuve annuelle !

La soirée rêvée serait faite d’un bon film, de repos et d’un repas léger type saumon fumé et salade verte, en amoureux… Et quand même… Tous les cadeaux qui seraient déposés, vite fait, devant votre porte !

christmas-1911637_1280Manon, Adèle, Louise, Camille et moi sommes bien contentes que les fêtes soient terminées. Nous avons envie et besoin de calme et de sérénité. Il ne reste plus qu’à supporter les milliers de vœux exaspérants pour la nouvelle année à recevoir qui font perdurer ces monstrueux derniers 8 jours de l’année, et qui nous rappellent (à nous) le cauchemar que nous venons bravement d’endurer.

2 réflexions sur « Nous avons toutes un Grinch qui sommeille en nous ! »

  1. oh oui !!!!!! c’est bon ça !!!!!!!
    Beaucoup de vrais, peu de faux selon moi.
    J’ai beaucoup aimé la note sur les absents qui devraient être présent, pour réussir à faire la tablée parfaite.

    Bravo, J’AIME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Vous avez aimé ce que vous avez lu ?
Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle pour recevoir mes billets directement sur votre boîte mails !

Inscrivez-vous à la Newsletter !
chroniques
reportages
A propos de l’auteure
Adélaïde Friboulet Blogueuse et attachée de presse

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!