Charlotte Gauduchon

Photographe

Publié le 22 juillet 2019 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

Processed with VSCO with fr4 preset

Article Éphémère Galerie

Saison 3, épisode 3 avec la très jolie Charlotte Gauduchon pour le thème de cette été avec les vacances/voyages de nos artistes globe-trotteurs. La sublime dentiste barcelonaise sévit à nouveau avec une expo sur Turin. Et si je ne le fais jamais pour une expo, aujourd’hui, je fais une exception et je laisse mon adorable petite photographe nous expliquer elle-même pourquoi elle est amoureuse de cette ville :

 

« Cette cité transalpine n’est pas souvent citée comme attrayante ou intéressante, et on ne se sait même pas la qualifier d’italienne tant son côté Français serait présent. C’est avant tout une ville européenne, une amoureuse de l’unité, elle qui fut la première capitale de l’Italie réunifiée. L’ancien duché de Savoie en avait fait son bastion, sa terre promise, et c’est avec régal aujourd’hui que l’on peut déambuler dans ses sublimes châteaux au charme conservé, comma la Venaria Reale ou encore le pavillon de chasse de Stupinigi.

 

Avec régal oui, car Turin c’est aussi la capitale du Piémont, région phare de la gastronomie italienne. Rappelons qu’Alba, célébrée pour sa truffe blanche ; les cépages Barolo et Barbareseco, et enfin le Val d’Aoste pour ne citer qu’eux ne se trouvent qu’à une poignée de kilomètres. Turin est gourmande en été, comme en hiver, celui-ci étant rigoureux, les turinois inventèrent le « bicerin », un mélange de chocolat chaud, d’expresso et de crème, que l’on agrémente de toutes sorte de petites douceurs, comme le gianduja, ce merveilleux lingot au praliné de noisettes – piémontaises, s’il vous plaît-. Martini, Ferrero, Lavazza et Eataly sont entre autres les plus grands ambassadeurs de cette jolie localité.

 

Mais enfin Turin n’est pas seulement gourmande, elle est aussi artistique. Si la beauté des châteaux du 18ème siècle ne vous convainquait pas… Resterait l’art contemporain qui détient une place majeure dans cette ville en quête de renaissance.

 

Je conseille particulièrement le château de Rivoli pour ses expositions pointues et quelques peu déroutantes. Ce qui est également génial dans cette ville, c’est le mélange d’architecture moderne et ancienne qui se marie à merveille. Le fascisme se mêle à l’antique tandis que le rococo s’amuse avec le minimalisme des nouvelles constructions. L’architecture à dominante grise n’est pourtant en rien d’ennuyeuse, ses lignes sont des chefs-d’œuvre discrets, prêtes à ravir tout photographe qui aime composer des photos géometriques. Pour exemple, le Lingotto, ancienne usine de Fiat est un des symboles de la cité. Ce bâtiment austère et gigantesque abrite un musée privé mais aussi l’ancienne piste à essais de l’entreprise automobile. Aujourd’hui c’est aussi un centre commercial et une université. Autre symbole ? L’église de la Superga, perchée sur l’une des collines surplombant le Pô, fleuve traversant une bonne partie du Nord de l’Italie.

 

Enfin, si l’on va à Turin, on ne pourrait passer à côté de la Mole Antonelliana. Cette structure en forme de dôme était à l’origine destinée à devenir une synagogue, mais de nos jours c’est la Mecque du cinéma italien, un musée très complet retraçant le glorieux passé de la ville et du pays sur le petit écran. Pas très loin de là se trouve la plaza Vittorio Veneto, l’une des plus grandes places d’Italie, qui offre une magnifique perspective sur la superbe église Gran Madre de Dio, se profilant derrière le Pô.

 

Turin est aussi connue en Italie comme « la città magica », c’est-à-dire la ville magique. Il paraît que les évènements loufoques et ésotériques, et même les morts inexpliquées y seraient légion… Je n’y ai pourtant pas encore rencontré de fantôme, mais une chose est certaine : cette ville est terriblement fascinante !

 

Alors on se retrouve autour d’un verre de Martini (à consommer avec modération bien sûr) pour l’aperitivo plaza Vitorio? Ciao ! »

 

J’espère que vous avez aimé autant que moi la plume de la bellissima dont vous vous souvenez peut-être de sa première expo sur le blog  » Un oxymore en goguette ».

Rendez-vous la semaine prochaine pour un autre voyage… Bonne semaine mes Adeladdicts !

 

Son profil Facebook :

Charlotte Gauduchon

Son Instagram : @chacha_gau

Turino, la magique !

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!