Charlotte Gauduchon

Photographe

Publié le 3 juin 2019 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

4

Article Éphémère Galerie

Extravertie mais discrète, sensible mais forte, rêveuse mais bosseuse, notre invitée de la semaine est une jeune photographe débutante dont j’adore le regard : Charlotte Gauduchon.

 

Inspirée par Rehahn, Steve Mc Curry, ou encore Robert Doisneau, elle voit la vie comme un film de Visconti ou de Fellini. La semaine dernière, elle a terminé ses examens pour être dentiste alors qu’elle rêve de savoir ce qu’il y a de l’autre côté de l’horizon. Elle aimerait vivre dans une cabane dans un fjord norvégien ou suédois alors qu’elle vit en Espagne. Charlotte est un oxymore humain. A elle toute seule, elle est tout et son contraire.

 

Elle sublime sa fantaisie dans ses photos. Imagination pragmatique ou romantique, elle tente de capturer l’éphémère dans ses clichés. Elle me dit que :

 

« Cet art me permet de faire perdurer des moments perdus qui sont amenés à s’effacer de ma mémoire un jour ou l’autre. Ces images me permettent de me rappeler ces bribes de temps avec précision et poésie. Mon métier étant assez protocolisé, il ne me laisse pas l’occasion d’exprimer ma créativité au quotidien, et la photo est mon outil d’expression préféré. »

 

Elle a toujours fait des photos avec son IPhone, puis un cadeau la amenait par hasard à cette dépendance : un EOS 77D. Et depuis quelques mois, cachée derrière son appareil, elle s’évade un peu, beaucoup, passionnément…

 

Je vous laisse profiter de cette jolie perception du monde qu’a la belle Charlotte, folle amoureuse de Turin… Et d’ailleurs !

 

Bonne semaine mes Adeladdicts !

 

Son profil Facebook :

Charlotte Gauduchon

Son Instagram : @chacha_gau

Un oxymore en goguette

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!