Nicolas Messner

Photographe

Publié le 23 octobre 2017 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

Jeune danseuse népalaise, dans les zones sinistrées par le tremblement de terre
Jeune danseuse népalaise, dans les zones sinistrées par le tremblement de terre

Article Éphémère Galerie

Vous avez découvert Nicolas Messner, ancien judoka de haut niveau, dans l’Ephémère Galerie lors de son expo « What a wonderful world ! » en mai dernier. 250 jours de voyage par an aux quatre coins du monde, ce sont autant de personnes qu’il rencontre dans le cadre de son job de photographe, mais aussi dans sa fonction de directeur de « Judo pour la Paix ».

 

Cette semaine, il nous offre des portraits venus de Mongolie, de Zambie, d’Australie, d’Inde, du Népal, du Pérou, d’Amazonie… Sélection difficile pour lui car ses voyages sur la belle bleue sont surtout des rencontres faites de générosité et de plaisirs simples et authentiques. Ses photos sont toutes des souvenirs, des témoignages d’autres cultures.

 

Je crois qu’on ne peut faire de telles photos qu’en aimant les gens passionnément. C’est impossible autrement. Parce que l’âme qui se dégage de chacune d’elle est intense. Un peu comme si derrière chaque regard, chaque visage, il y avait une histoire à laquelle nous n’accéderons jamais, malgré leur permission…

 

Je vous laisse admirer chaque secret délivré au détour d’une pause. Ils semblent si loin de notre univers… Mais comme le disait le philosophe grec Anaxagore « Le visible ouvre nos regards sur l’invisible ».

 

Regards sur l'invisible...

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!