Alain Gillet

Photographe

Publié le 30 septembre 2019 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

Alain-Gillet-Ombrellesetballons-2

Article Éphémère Galerie

Mon invité de la semaine est le photographe Alain Gillet, que vous avez découvert dans « Les couleurs de Noirmoutier », une expo douce et graphique. Photographe dont l’univers est pur, sobre et minimaliste, univers que j’aime tout particulièrement.

 

L’expo d’aujourd’hui représente un travail de dingue. Choisir le lieu, le moment des prises de vues, les postures, et leur composition surtout… Alain s’en est bien tiré ! Le travail est parfait, frais, doux, délicat, sublime…

 

C’est à la lumière du matin (dont les moments les plus propices ne durent pas longtemps) sur des plages bordelaises qu’il a fait les prises de vues. Ce sont des paysages sobres qui offrent des lignes pures et simples, et des reflets à peine présents qui donnent de la densité à ce décor.

 

Il y a aussi les modèles… Des femmes belles et gracieuses dont la féminité rajoute une petite touche subtile de sensualité.

 

Les ballons et les ombrelles portent tout le poids de la photo. Légèreté et poésie, rien de trop, ni de trop peu… Tout est à sa place…

 

Notre artiste a travaillé des camaïeux de bleus, de rose, de violets et de blancs pour donner de la cohérence à sa série. Le résultat est comme une évidence intemporelle et raffinée, proche de la perfection.

 

Bonne semaine mes Adeladdicts !

 

Pour son activité artistique :

Son site : www.gilletalain.com

Son Instagram : @alaingilletphotographies

Sa page Facebook : Alain Gillet

Ombrelles et ballons

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!