Alain Gillet

Photographe

Publié le 29 juillet 2019 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

Las couleurs de noirmoutier Alain Gillet-11

Article Éphémère Galerie

Saison3, épisode 4 avec Alain Gillet, photographe qui nous présente cette semaine une série sur l’île de Noirmoutier.

 

Photographe portraitiste animalier, Alain a créé sa boîte « Anipix Studio ». S’il excelle dans les portraits de nos petits chéris, il est aussi fabuleux dans les paysages, l’architecture et la poésie. Le point commun a ses différentes facettes, c’est le graphisme et les symétries. Mais qui peut être poétique avec des symétries ? Juste lui !

 

Cette expo est le premier volet d’une série d’expos qu’il vous offrira dans les mois à venir.

 

Incroyablement talentueux, vous allez l’adorer.

 

Amoureux de l’île vendéenne de Noirmoutier, il m’explique que :

 

« Étant régulièrement sur l’île de Noirmoutier, j’ai naturellement été attiré par les contrastes colorés des façades des petites maisons et longères de l’île. Les nuances de bleus et de vert des volets et portes en bois, sur les fonds blancs des murs à la chaux, m’ont inspiré pour cette série. Le graphisme naturel de ces façades est un support formidable pour créer des images simples, mais attractives. »

 

Et si nous découvrions l’île au Mimosas, surnommée ainsi grâce à la douceur de son climat. Imaginez ! Le mimosa y pousse en hiver !!! Paysage de marais salants, de dunes, de forêts de chênes verts et de pins, on peut y découvrir une histoire riche puisqu’elle est habitée depuis le paléolithique.

 

En 674, le moine Saint-Philibert y construit un monastère. Depuis, les anglais et les espagnols tente plusieurs fois de l’envahir, mais seuls les vikings en 835 et les néerlandais en 1674 y parviennent. C’est son emplacement privilégié dans le golfe de Gascogne qui en fait un lieu prisé côté stratégie militaire, commerciale et économique.

 

Le paysage de l’île évolue depuis le XIIème siècle grâce à la construction de digues et de polders. A partir du XVème siècle, l’île est aussi un lieu de contrebande ayant souvent la visite des corsaires qui commerçaient du tabac. Bénéficiant de franchises insulaires, les iliens en font massivement l’importation. Louis XIV confie en 1670 le commerce du tabac en provenance de Saint-Domingue à Madame de Maintenon (sa dernière épouse était niortaise je vous le rappelle) qui se presse d’en faire commerce et de casser le marché. C’est ainsi que le tabac noirmoutrin se retrouve à être exporté par les contrebandiers vers l’Amérique du Nord. La Virginie, le Maryland, la Hollande, la Martinique et Saint-Dominigue envoient leurs cultures en France qui transite par l’île de Noirmoutier par navires. Les iliens transfèrent sur le continent le tabac avec leurs petites embarcations de manière totalement illégale.

 

Voici une histoire passionnante à découvrir lors de vos vacances, et ce, grâce à Alain Gillet ! Peut-être aurez-vous le plaisir et la chance de le croiser, appareil-photos autour du cou.

 

Bonne semaine mes Adeladdicts !

 

 

Pour son activité artistique :

Son site : www.gilletalain.com

Son Instagram : @alaingilletphotographies

Sa page Facebook : Alain Gillet

 

Pour son activité professionnelle :

Son site : www.anipix-studio.fr

Son Instagram : @anipix_studio

Les couleurs de Noirmoutier

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!