David Salou

Photographe

Publié le 8 avril 2019 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

10

Article Éphémère Galerie

Pour le retour de vacances de l’Éphémère Galerie, retrouvons un photographe que j’adore, David Salou, avec comme thème de nouvelles amazones aux corps sculptés.

 

Identités hors du commun, elles sont maigres, minces, athlétiques ou musclées.

 

Ne regardez pas les corps comme ce qu’ils paraissent de matière brute. Regardez-les pour ce qu’ils représentent d’abnégation, de travail, de sacrifices, d’efforts, de sueur, d’entraînements. Le corps est bien plus dur à transformer que l’argile ou la céramique. La chaire et les muscles sont des éléments maîtrisables s’il en est, si tant est que ces amazones aient de la volonté.

 

Belles/impressionnantes pour certains(es), laides/atypiques/dérangeantes pour d’autres, ces silhouettes symbolisent le dépassement de soi, la volonté de faire changer les choses, de surmonter des regards envieux ou désapprobateurs pour être ce qu’elles rêvent d’être.

 

Moi, je les admire ces femmes qui savent donner à leur allure une identité voulue, souhaitée, pensée, dessinée heure après heure, et surtout créée par leur seule et unique envie.

 

Alors faisons, un big up aux modèles de David Salou, qui nous prouvent qu’avec de l’acharnement, nous pouvons arriver à tout, que tout est possible et assumons-nous que Diable !

 

Retrouvez la bio de David dans sa dernière et sublime expo « Les hommes, un mâle nécessaire… » dans laquelle nous retrouvons aussi des athlètes savamment éclairés et mis en lumière comme seuls savent le faire les photographes de mode. Un grand merci David.

 

Bonne semaine mes Adeladdicts !

 

Site web :

www.davidsalou.com

Son profil Facebook : David Salou

Son Insta : @davidsalou77

Nouvelles Amazones

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!