Christine Bazantay

Sculptrice

Publié le 19 mars 2018 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

36- Copie

Article Éphémère Galerie

Je vous présente, pour l’expo de cette semaine, un vrai coup de foudre issu et diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Perpignan : la sculptrice Christine Bazantay découverte sur Instagram. Les couleurs, les formes, la sensualité et la joie qui se dégagent de ses œuvres m’inspirent juste le bonheur.

 

Toutes les œuvres exposées aujourd’hui sont uniques. De 60 à 95 cm, elles sont taillées dans un bloc de polyuréthane (comme le bois ou la pierre). Ensuite, vient la partie technique qui consiste à renforcer la surface avec une coque, fibrée enduit avec des heures de ponçage.

 

En ce qui concerne la couleur, Christine m’explique que :

 

« Le travail consiste à resculpter mes volumes avec mes couleurs, accentuer les lignes de force, créer des profondeurs, suivre des rondeurs ou, bien au contraire, casser des volumes… Le rendu final a l’aspect de la faïence !».

 

Les plus petites œuvres (de 28 à 32 cm), sont en résines, et uniques également. A noter aussi, qu’elles sont en tirage limité naturellement.

 

Tout comme moi, cette merveilleuse expo vous rappellera sans doute les formes et les couleurs que l’on retrouve chez Niky de Saint-Phalle (en plus sublime j’avoue, j’adore, j’adore, j’adoooooooooore Christine Bazantay !) ou notre génial artiste local, Franck Ayroles que vous aviez déjà vu dans votre galerie préférée lors de l’expo « Souvenirs d’enfance ».

 

Profitez bien mes Adeladdicts et bonne semaine !

Son site  :  //christinebazantay.ultra-book.com/

Son Instagram : @ch.bazantay

Sa page Facebook   : Christine Bazantay

Lévitation

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde Friboulet Blogueuse et attachée de presse

Fille d’une infirmière et d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!