Revirement de situation : mode d’emploi… Surpriiiiiiiise !

Publié le 4 décembre 2018 - Chroniqueur : Camille
© Stocklib  Gleb TV

Armand….mais si vous savez mon futur ex. Mon bel amoureux italien…. Bref, recevoir un superbe bouquet de roses digne d’un film romantique… Merveilleux non ? Quelle femme ne rêve pas d’en recevoir un de son prince charmant ? Eh bien, quitte à susciter la jalousie de certaines, j’en ai reçu un sur mon lieu de travail. C’est avec les yeux écarquillés, la mâchoire inférieure bloquée en mode béant que le fleuriste me remet, amusé devant ma réaction, ce merveilleux témoignage d’amour. Une petite carte l’accompagne avec le message suivant : « N’oublie pas que je t’aime ! »… Waouh !

© Stocklib gstockstudio
© Stocklib gstockstudio

Je vous avoue que je suis stupéfaite. Mélange de joie intense et d’interrogation…. J’improvise tout de même un vase de fortune, et dépose ce très joli bouquet en lieu sûr : sur mon bureau. Et je reste là à le contempler, ne sachant quelle attitude adopter. Certaines s’empresseraient de prendre leur téléphone pour remercier amoureusement l’auteur de cette surprise… Et bien non, pas moi ! Ben quoi, je vous rappelle que je gère des gars dans le BTP. J’ai plus l’habitude de pelles, concasseurs et autres matériels de démolition… Ça me parle davantage… Et je suis plus à l’aise… A la rigueur, il m’aurait offert le dernier perforateur-burineur sur le marché, là oui j’aurai sauté en l’air comme une gamine qui déballe son cadeau de Noël, celui qu’elle attendait tant. Mais alors là… Un bouquet de 50 roses rouges … Quel désarroi !

© Stocklib Yulia Koltyrina
© Stocklib Yulia Koltyrina

Je vous rassure : je suis bien une femme, et tout ce qu’il y a de plus féminin. Mon téléphone me sort de mon état de béatitude. C’est Armand ! Je commence à le remercier chaleureusement. Ben oui quand même… Sa réponse sonne comme un gong dans ma tête :

– « Mais ce n’est pas moi ! Je ne t’ai jamais envoyé de fleurs… »

Je suis désarçonnée ! Je vais me réveiller. Je fais un cauchemar… J’ai l’impression d’être au bord d’un précipice… Mais qui m’a envoyé ce bouquet ? Euh non… Je vous vois venir… Et bien non ! je n’ai pas d’amant ! Je serai la première à le savoir me semble-t-il.

© Stocklib kiuikson
© Stocklib kiuikson

Devant mon mutisme appuyé, Armand me fait une scène de jalousie. Il manquait plus que ça ! Pourtant le ton de sa voix me pousse à penser que ça sonne faux. Mon sixième sens me dit qu’il me mène en bateau… Il paraît que les femmes ont l’esprit tordu… Et bien il n’y a pas que nous.

Au bout de 5mn de conversation de comptoir, je tente le tout pour le tout. Je veux en avoir le cœur net.

Je froisse le papier cristal et lui rétorque que je vais jeter le bouquet à la benne. Il ne me croit pas et je redouble d’astuce en faisant résonner mes talons sur le carrelage, faisant mine de marcher.

Le ton change :

© Stocklib Shao-Chun Wang
© Stocklib Shao-Chun Wang

– « Tu fais quoi ?

– Je vais jeter les fleurs à la poubelle ! Si elles ne viennent pas de toi, il n’y a aucune raison pour que je les garde ! »

Renversement de situation. Un cri du cœur fait écho jusqu’à mes oreilles :

– « Mais noooonnn ! Ne les jette pas ! C’est moi qui te les ai envoyées ! »

© Stocklib Andor Bujdoso
© Stocklib Andor Bujdoso

La satisfaction s’affiche sur mon visage devant ce remake de l’arroseur arrosé ! Je n’arrive pas à dissimuler mon amusement et mon contentement devant ce revirement de situation.

Ma secrétaire, témoin involontaire de la scène n’en peut plus de se tordre de rire sur son fauteuil. Tant est si bien qu’elle a beaucoup de mal à se déplacer pour aller soulager sa vessie…

Bref moment d’hilarité incontrôlé dans le bureau…

Allez, la récréation est finie. On reprend le boulot. Je mets fin à ma conversation téléphonique après avoir convenu d’un nouvel échange dans la soirée.

© Stocklib citalliance
© Stocklib citalliance

La fin de journée arrive et c’est non sans une pointe de fierté que je rentre chez moi en arborant mon cadeau-surprise. Il est d’ailleurs du plus grand effet dans ce vase en cristal. Je n’arrête pas de repenser à cet après-midi. Et j’imagine la tête d’Armand. Après un nouvel échange téléphonique, c’est euphorique que je vais me coucher en repensant à cette journée pleine de rebondissements.

Prêcher le faux pour savoir le vrai… Très tentant ! Attention à l’arroseur arrosé…

Love… Camille

Rédigé par : Camille

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!