Épisode 19 – Jour 4 : Errachidia/Merzouga

Publié le 13 octobre 2018 - Chroniqueur : Adélaïde
@Trophee Roses des Sables

Samedi 13 octobre : Dépaysement et dons

Nos petites minettes sont parties ce matin à 9h du bivouac pour rejoindre Merzouga, reposées après une journée harassante hier. 153 km prévus dont 37 km de « spéciale » et deux liaisons avant le retour au bivouac.

Si l’étape du jour est courte, elle n’en sera pas moins intense. Les copilotes, grâce aux road-books vont permettre de limiter les soucis car les plateaux d’Errachidia offrent peu de repères visuels. Les pilotes testeront la conduite dans le sable car apparemment Julien Letullier, le Responsable des tracés, a prévu quelques kilomètres corsés.

Probablement que les premiers tankages (fait d’être bloqué par un obstacle – embourbé par exemple) auront lieu avant l’arrivée de la spéciale sur les hauteurs du village d’Aoufous ! Après le défi à relever ou la galère (selon le verre à demi plein ou vide), elles auront une liaison de 76 km à parcourir avant d’arriver à Haroun.

L’objectif de la journée sera la remise de dons à l’association Enfants du désert en présence des familles.

Les filles vont rentrer tard ce soir car cet émouvant moment sera suivi d’une « spéciale » nocturne. Elles rentreront certainement émues et fatiguées. Je vous raconterai donc leurs ressentis demain, plutôt que ce soir.

Un point sur la journée d’hier :

Elles sont rentrées tard, épuisées mais contentes (et pas les dernières – elles sont trop fortes nos filles !).

Le temps de sortir et de passer la douane, elles sont réellement parties d’Algéciras à 9h30 plutôt que 7h. Un peu de retard mais pour mieux s’émerveiller après.

Elles se sont relayées pour la conduite et se sont familiarisées avec leur road-book. Bonne chose pour l’épreuve d’aujourd’hui !

Toujours avec l’humour qui les caractérise, elles me racontent une petite mésaventure et une constatation trop drôle :
On a vu plein d’animaux (chats, chiens mais surtout des singes !). On a eu une intrusion dans la voiture qui a nécessité un arrêt technique de quelques minutes… Un insecte non identifié, moche (on déteste les insectes). On a été très mauvaise sur la préparation de la playlist, pas assez longue mais de qualité (comme la taille de Stéphanie) !
 Alors, elle est pas belle la vie ?
Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!