Le couvre-chef : les chapeaux à nouveau à la mode !

Publié le 1 août 2022 - Chroniqueur : Adélaïde
iStock @Ridofranz

Depuis le milieu du XXème siècle, le chapeau n’était plus à la mode. Dommage ! Car si autrefois il symbolisait notre classe sociale, aujourd’hui, il nous protège surtout du soleil et devient un accessoire indispensable pour être tendance. Cela dit, il y a des aficionados du galurin qui affirment leur personnalité grâce à leur couvre-chef, leur originalité et leur confiance en eux.

Quel chapeau porter cet été ?

Pour les femmes, nous retrouvons depuis quelques années le côté hippie chic avec les sublimes capelines bohèmes en paille. Elles sont idéales pour les visages rectangulaires dont les traits seront adoucis par les grands bords souples.

Pour les visages ronds, Mesdames, préférez un Borsalino, un Trilby (qui a des bords plus petits que le Borsalino) ou un chapeau cloche !

Pour les hommes, le Panama revient en force. Normal : il est élégant et signe une tenue décontractée ou sophistiquée. Mais ces Messieurs ont plus de chance que nous, car outre le Borsalino (ou le Fedora, c’est pareil), il y a le canotier ou le Pork Pie (comme le canotier mais en plus petit), le bonnet Docker (une casquette sans visière), la casquette et le Trilby qui sont aussi de mise.

Certes, si cet été, nous préférons les chapeaux en paille, cet automne/hiver, nous les aimerons en feutrine ou en cuir.

Quels accessoires peut-on mettre sur un chapeau ?

Si une envie de personnaliser votre chapeau vous prends parce que vous êtes stylé(e), vous pouvez opter pour des rubans ou des fleurs, pour tous les modèles en paille. Pour les galurins en feutrine pour cet automne ou cet hiver, n’hésitez pas, homme ou femme à mettre une broche ou une petite plume sur le côté et un peu penchée pour plus d’audace !

Le top de l’été, c’est d’accorder à votre chapeau, une magnifique paire de lunettes de soleil bien sûr ! Personnellement, j’ai opté pour le modèle SUE de chez ANNE & VALENTIN, un créateur français dont les designers imaginent des lunettes Made in France (usines dans le Jura) d’une qualité extrême et d’une technologie à toute épreuve. Le modèle SUE est ultra léger et solide car en titane. Le petit plus ? Adaptez des verres dont la couleur est en harmonie avec votre chapeau préféré pour plus de panache.

Histoire du chapeau

Si les hommes et les femmes portent des couvre-chefs jusqu’aux années 1950 environ, il ne faut pas s’imaginer que cela a toujours été le cas. Les femmes n’ont porté des chapeaux qu’à partir du XVIème siècle. Petit à petit son usage leur sera réservé et au XVIIIème, elles en feront des accessoires de mode extravagants ornés de plumes, de rubans, et autres ornements.

Les premiers chapeaux apparaissent en 1323 pour les hommes uniquement. Les chapeliers font évoluer les formes et la hauteur des calottes ainsi que les bords et jouent avec le style de ces Messieurs. Réservés au début de leurs existence pour les militaires et l’aristocratie, les hommes finissent par les porter à la campagne, puis les jours de pluie à la ville. Quoiqu’il en soit, ils sont au moyen-âge pour les hommes et jusqu’au XVIIIème siècle pour les femmes, un signe extérieur de richesse et de milieu social.

Newsletter

Vous avez aimé ce que vous avez lu ?
Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle pour recevoir mes billets directement sur votre boîte mails !

Inscrivez-vous à la Newsletter !
chroniques
reportages
A propos de l’auteure
Adélaïde Friboulet Blogueuse et attachée de presse

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!