Calendrier de l’Avent 2020 – Jour 18 : Eau de toilette à la violette Fragonard

Publié le 17 décembre 2020 - Chroniqueur : Adélaïde
g_N1019_1

A partir de 29 € – Eau de toilette à la violette de la maison Fragonard

Le cadeau

La violette est sublimée par la rose et le jasmin dans cette sensuelle eau de toilette de la maison Fragonard. En fond, ambre, musc et framboise laisseront de délicates effluves sur le passage de l’Élue.  Si elle est aussi raffinée et féminine que cette eau, elle aimera aussi les notes de tête d’orange et de mûre qui dévoilent toute la douceur de la violette.

Ce que j’aime dans ce cadeau

C’est la douceur et l’élégance de la violette que j’aime infiniment. Plusieurs illustres maisons l’associe, depuis des décennies, à des mélanges fleuris ou fruités. Très sincèrement, ce qui me plaît chez Fragonard, c’est la simplicité et la très très grande délicatesse de leurs eaux.

Si l’Élue préfère des senteurs plus épicées que fleuries, optez pour l’eau de parfum de fleurs d’oranger en coffret avec un joli savon. Fleurs blanches, bergamote, jasmin, mandarine, musc et santal sublimeront la présence de l’Élue.

Si ses goûts en matière de parfum reste un mystère pour vous, choisissez sans hésitez le coffret de 5 miniature de différentes fragrances. A tous les coups, vous ferez mouche !

Lien pour offrir l’eau de toilette à la violette (100ml à 29€ et 200ml à 40€) : violette

Lien pour découvrir l’eau de parfum à la fleur d’oranger (un vapo 50ml et un savon à 35€ le coffret) : fleur d’oranger instense

Lien pour craquer pour la découverte de 5 miniatures Fragonard (35€) : Coffret de collection

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde Friboulet Blogueuse et attachée de presse

Fille d’une infirmière et d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!