Calendrier de l’Avent 2019 – Jour 14 : 10 idées cadeaux pour un(e) invitée indésirable !

Publié le 15 décembre 2019 - Chroniqueur : Adélaïde
@JillWellington Pixabay

A partir de 0€ – 10 idées cadeaux pour un(e) invitée indésirable !

Le cadeau

 

@congerdesign Pixabay
@congerdesign Pixabay

A Noël, nous n’avons pas toujours le plaisir de nous entourer que des personnes que l’on aime. Bien souvent dans une assemblée, il y a invités(es) qu’on déteste cordialement. Ne pas leur faire de cadeau est aussi inconvenant que malséant… Mais alors que leur offrir ?

1 – Inscription à Koh-Lanta

@congerdesign Pixabay
@congerdesign Pixabay

Idéal pour le couard, la feignasse, et celle/celui qui n’aime pas renoncer à son confort… Présentez un joli bon cadeau « Aventure de folie » après avoir inscrit l’Élu(e) sur le site de TF1. Si votre invité(e) va jusqu’au bout, vous aurez la garantie qu’il/elle en bavera, crèvera la dalle, sera épuisé(e) à mort, se fera des ennemis tout le temps de sa présence, et se fera virer par une « décision irrévocable du Conseil » ! S’il/elle ne va pas jusqu’au bout, il/elle affichera son manque de courage/ténacité et d’audace devant toute l’assemblée… A tous les coups, vous obtenez un vrai cadeau sournois et mesquin avec un maximum d’effet.

Lien pour l’inscrire : www.tf1.fr

2 – Offrez un vêtement

@Nietjuh Pixabay
@Nietjuh Pixabay

L’idée bien sûr est d’opter pour une ou deux tailles en dessous pour une femme, une ou deux tailles au-dessus pour un homme.  Elle aura l’air boudiné, lui aura l’air trop frêle… Choisissez aussi une couleur/forme qui ne lui va pas du tout, mais dans un modèle que la personne aime par dessus tout, pour qu’il/elle soit tenter de le porter. Le ridicule ne tue pas, mais il fait du bien lorsqu’on est l’instigateur de la manigance.

3 – Achetez une paire de chaussures/baskets/boots

@suju Pixabay
@suju Pixabay

Là aussi, choisissez la mauvaise taille… Une demie taille ou une taille en dessous, toujours dans un modèle que la personne adore, histoire que ça devienne un calvaire lorsqu’il/elle la mettra. Marcher avec des chaussures trop petites est insupportable.

4 – Choisissez un site/marchand improbable

@Bru-nO Pixabay
@Bru-nO Pixabay

Il faut bien se dire qu’on n’a jamais envie de faire plaisir à quelqu’un qu’on n’aime pas… Arrangez-vous pour choisir un site nul ou un marchand sur un marché afin que votre invité(e) ne puisse pas changer son épouvantable cadeau. Si cela était possible, c’est vous qui seriez puni(e).

5 – Optez pour le cadeau « pas sympa »

@JillWellington Pixabay
@JillWellington Pixabay

Comme par exemple, un abonnement pour une épilation des sourcils, pour des nettoyages de peau (nécessaires mais pas cool dans cette circonstance), des paniers avec des produits naturels anti-transpirants/anti-mauvaise haleine, des manuels pour « pour les Nuls »

6 – Offrez un cadeau « Hors zone de confort »

@congerdesign Pixabay
@congerdesign Pixabay

Oui, parce qu’au pire, il faut expliquer, avec un joli sourire, que c’est pour lui faire dépasser ses limites et devenir meilleur(e) : abonnement sport pour les feignants, des chaussures à talons pour les fanas de Converses, un abonnement au Louvre pour ceux qui détestent la culture, etc…

7 – Préférez un cadeau « pas cher, mais c’est l’intention qui compte »

@Free-Photos Pixabay
@Free-Photos Pixabay

Personne n’aime recevoir un cadeau hors contexte, hors propos, moche, qui ne sert à rien, inapproprié, de mauvais goût et qui ne sert strictement à rien… Il y a de très larges choix chez dans les magasins discount absolument partout en France, tels que Gifi, La Foirfouille, etc… Nous sommes d’accords, il y a aussi beaucoup de choses géniales dans ces boutiques, alors faites un effort ! Soyez soigneux, sélectionnez bien des objets I-NU-TILES ! Pensez bien à dire, d’un air contrit et avec un grand sourire « C’est trois fois rien, mais c’est l’intention qui compte hein !?!? J’ai galéré pour te trouver quelque chose… » !

8 – Offrez un objet « fait mains »

@Couleur Pixabay
@Couleur Pixabay

Le DIY, le fait mains, c’est très tendance et c’est chic… Ça rappelle le collier de nouilles des enfants, sauf que lorsque ce sont les mômes, on est content parce qu’on les aime… Mais là, insistez pour qu’il/elle le porte toute la soirée et à chaque fois que vous vous voyez, sinon pleurnichez ! Par exemple, brodez un tee-shirt avec son surnom, faîtes un tricot à la mode du Père Noël est une ordure (ça m’est arrivé alors que j’adorais mon invité – j’étais juste nulle en tricot, après j’ai arrêté – c’est embarrassant pour tout le monde je vous l’assure), cousez un sac, faîtes des bijoux, fabriquez un cendrier, un mug ou un vase…

9 – Créez une vidéo nulle et embarrassante

@Daria-Yakovleva Pixabay
@Daria-Yakovleva Pixabay

Avec tous les dossiers que vous avez… Avec surtout de la musique que votre invité(e) n’aime pas… Et infligez-lui la diffusion pendant le dessert et offrez lui pour qu’il/elle garde cette gentille attention pour la postérité !

10 – Offrez lui un album photo

@congerdesign Pixabay (4)Avec que des photos de vous, ou des photos d’elle/lui où vous êtes sur chaque photo… Oui, si vous pensez que c’est un(e) emmerdeur(se), il y a fort à parier que vous êtes aussi la sienne/le sien!

Ce que j’aime dans ce cadeau

 

@Alexas_Fotos Pixabay
@Alexas_Fotos Pixabay

C’est que bien souvent, il vaut mieux ne pas inviter les gens que nous n’aimons pas pour les fêtes, mais stratégiquement, on peut rarement y échapper… La grande gueule, le râleur, l’emmerdeur, le prétentieux, le radin, celui qui est négatif, méchant et chiant (valable au féminin bien sûr)… Et au bout de quelques années de patience, ça nous fait du bien de se lâcher en mode chipie sans être déplacée ou cruelle surtout !

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde Friboulet Blogueuse et attachée de presse

Fille d’une infirmière et d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!