15 conseils pour bien préparer son sac à dos pour voyager (pour les Nuls) !

Publié le 6 décembre 2018 - Chroniqueur : Louisa
© Stocklib  mihtiander

Vous avez aimé le « Faire sa valise pour les nuls » de notre Adélaïde adorée ? Je vous propose aujourd’hui une variante un peu plus extrême et minimaliste : le sac à dos !

Oui-oui, je fais partie de cette communauté de hippies qui se promène avec un énorme sac sur le dos, des vieilles chaussures de randos aux pieds, un chapeau de paille sur la tête, sans un sou en poche et pas douchée depuis des jours… Ah non pardon ! Ça, c’est le cliché qu’ont la plupart des gens sur les backpackers (=ceux qui voyagent « en mode sac à dos »).

Il n’y avait pas mieux que la tour Eiffel pour symboliser mon retour en France après 10 mois de voyage !
@Louisa : Il n’y avait pas mieux que la tour Eiffel pour symboliser mon retour en France après 10 mois de voyage !

Alors avant de savoir quoi mettre dans son sac, il est important de comprendre un peu qui est le backpacker et quel est l’intérêt de voyager en backpack (=sac à dos) ?

Attention, je ne me prétends pas porte-parole de la communauté des backpackers et vais me contenter de quelques généralités dans cet article histoire de vous donner une idée de ce monde que j’affectionne tant !

Et je commencerais par dire que l’atout premier du sac à dos c’est la LIBERTÉ ! Il est quand même beaucoup plus simple de se balader, changer de ville constamment, faire du stop ou partir en trek pendant plusieurs jours avec un sac à dos qu’avec une valise !

Le backpacker essaye souvent de s’éloigner du tourisme de masse, d’aller à la rencontre des populations et cultures locales, de dormir chez l’habitant ou dans des dortoirs d’auberge autant pour économiser de l’argent, que pour rencontrer du monde (oui parce que partager sa chambre avec 10 personnes, ça créé des liens !).

@Louisa : Sur ce genre de rando par exemple : sac à dos ou valise à roulette ?!
@Louisa : Sur ce genre de rando par exemple : sac à dos ou valise à roulette ?!

Bref, vous l’aurez compris le backpacker est minimaliste plus que matérialiste. Il se nourrit de rencontres, d’échanges, de paysages et d’expériences en tout genre (positives et négatives).

Que l’on parte une semaine ou un an, faire son sac à dos est toujours excitant et un poil stressant : il ne faut rien oublier, mais il faut aussi faire des choix drastiques (non les escarpins ne font pas partie des indispensables !).

Alors qu’est-ce que j’y mets dans ce sac à dos ?!

Certains partent 1 an avec 5kg et n’emportent vraiment que 2 pantalons, 2 tee-shirts et 2 culottes, tandis que d’autres emmènent 25kg de fringues, maquillage etc… Pour ma part, j’essaye de prendre les basiques tout en ayant un peu de choix… Voici donc mes conseils pour préparer votre sac à dos !

1 – Le poids avant tout !

 @Louisa : Trop fière de moi lorsque je suis partie 2 semaines complètes avec seulement ce petit sac de 5kg !
@Louisa : Trop fière de moi lorsque je suis partie 2 semaines complètes avec seulement ce petit sac de 5kg !

Oui, il existe des gros sacs à dos qui permettent d’emmener quasi toute notre garde-robe, mais n’oubliez pas que vous allez devoir le trimballer partout avec vous sur votre dos ! Je lis souvent que le sac ne devrait pas faire plus de 10% de votre poids (ex : 6kg de sac si vous pesez 60kg) mais perso, je n’ai pas encore réussi à faire moins de 13kgs (pour un long voyage) !

2 – Le choix du sac 

© Stocklib everst
© Stocklib everst

Il existe des modèles hommes et femmes, différentes tailles, différentes formes, différentes options. Perso, je conseille les sacs qui ont plusieurs poches sur les côtés pour bien vous organiser et une ouverture sur le devant, bien plus pratique lorsque vous avez besoin de quelque chose qui est au fond du sac ! Pratique si la housse de pluie est intégrée sinon il faudra en acheter une indépendante, et enfin très important : bien régler/ajuster les sangles du sac au niveau des hanches et des épaules et vous ne sentirez presque pas le poids du sac.

3 – Le 2ème sac

© Stocklib Steven Cukrov
© Stocklib Steven Cukrov

Il est bien pratique d’avoir un 2ème petit sac que l’on garde avec soi en cabine, et où l’on met nos objets de valeur (ordinateur/tablette/appareil photo/chargeur/portefeuille/passeport etc). Une fois à destination, ce petit sac est idéal pour emmener le nécessaire lors de vos journées de balades et petites randos (eau, appareil photo, veste imperméable, pique-nique, etc).

4 – Le contenu : les chaussures

Commençons par un sujet qui fâche : les chaussures ! Il va falloir se limiter et penser pratique plutôt qu’esthétique ! En gros :

  • Les chaussures de rando ne sont pas sexy mais elles vous mèneront dans des décors tellement incroyables que vous leur pardonnerait vite !
    @Louisa : Les chaussures de rando ne sont pas sexy mais elles vous mèneront dans des décors tellement incroyables que vous leur pardonnerait vite !

    1 paire de chaussures de rando (ou baskets de trail si vous ne pensez pas faire de grosses randos)

  • 1 paire de sandales qui tiennent bien les pieds, et avec lesquelles vous pouvez marcher
  • Et 1 paire de tongs en plastique pour le soir quand vous rêverez d’enlever vos chaussures de rando ou pour les jours où vous tomberez dans des salles de bains à la propreté douteuse (oui je sais ça donne envie !)
  • S’il vous reste de la place vous pouvez glisser une paire de ballerines ou autres chaussures de ville légères dans votre sac (pour les filles qui ont envie de redevenir un peu filles parfois !)

5 – Le contenu : les sous-vêtements

On va au minimum, qu’on parte une semaine ou 6 mois on prend 4-5 paires de chaussettes, 4-5 culottes, 3 soutifs et on lave à la main au fur et à mesure.

6 – Le contenu : les vêtements => les bas

@Louisa : le jour où il a fallu refaire mon sac après 10 mois de voyage ! Je ne sais pas comment tout est rentré dedans !
@Louisa : Le jour où il a fallu refaire mon sac après 10 mois de voyage ! Je ne sais pas comment tout est rentré dedans !

Aaaah le choix des vêtements, je me revois la veille de mon grand départ pour la Nouvelle Zélande avec un millier de trucs entassés sur mon lit ! J’ai d’abord éliminé la moitié de ce que j’avais sélectionné, puis j’ai essayé de tout mettre dans le sac, avant d’en éliminer encore un bon tiers !

Au final, je suggère : 1 jean (pour les jours en ville), 1 short, 1 leggins de rando, 1 leggins « pour trainer », 1 robe et une paire de collants (pour les occasions spéciales), 1 robe de plage.

 

7 – Le contenu : les vêtements => les hauts

Comme j’ai rarement froid, j’aime beaucoup emmener des petits hauts tout fins qui ne se froissent pas. Je peux en emmener plusieurs et j’ai un peu moins l’impression d’être habillée toujours pareil !

© Stocklib Dean Drobot
© Stocklib Dean Drobot

3-4 hauts colorés tout fins, tout légers, 1 tee-shirt technique manches courtes pour la rando, 1 tee-shirt manches longues (qui peut aussi se mettre sous les p’tits hauts tout fins), 1 veste à capuche, 1-2 gilets/pulls.

 

8 – Le contenu : les vêtements => le reste

Maintenant que nous avons des sous-vêtements, des vêtements et des chaussures, que reste-t-il à mettre dans le sac ?!

Pour dormir : 1 pyjama ! Partageant souvent des dortoirs en auberge j’utilise en général le combo leggins/débardeur, mais libre à vous de faire péter la nuisette hein !

Pour la plage : 1 maillot de bain, 1 paréo, éventuellement 1 serviette microfibre.

@Stocklib
@Stocklib

Pour le froid : 1 bonnet et des gants (ou à acheter sur place comme souvenir).

Pour la pluie : 1 veste imperméable, idéalement une veste chaude et imperméable qui vous servira de manteau pour tout le voyage !

9 – Le contenu : la trousse de toilette

On se contente du minimum et on essaye d’utiliser des produits multiusages.

1 serviette microfibre, 1 brosse à dents/dentifrice, 1 crème hydratante (ou huile de coco ou gel d’aloe vera par exemple), 1 déodorant, 1 savon solide + 1 shampoing solide, ou mieux pas de shampoing du tout (voir le billet « No Poo » où je vous raconte comment j’ai arrêté le shampoing), 1 brosse à cheveux et…voilà !

10 – Le contenu : la trousse de maquillage

© Stocklib subbotina
© Stocklib subbotina

Aïe ! 2ème sujet qui fâche… Arrêter de se maquiller, ou en tout cas grandement réduire sa trousse de maquillage ! Au quotidien, je suis toujours un peu maquillée, et pourtant en voyage, je n’emmène que le minimum et ne me maquille qu’une fois de temps en temps (en général quand je suis en ville ou que je sors un peu). Alors pour ma part, c’est : 1 crayon à sourcils, 1 crayon noir, 1-2 fards à paupière selon l’envie du moment, 1 mascara, 1 rouge à lèvre et 1 vernis à ongles transparent/fortifiant.

11 – Le contenu : la trousse de secours

Même si on espère tous que rien ne nous arrivera (et qu’on a tous souscrit à une assurance avant de partir), il vaut mieux toujours partir avec une petite trousse de secours.

© Stocklib Shao-Chun Wang
© Stocklib Shao-Chun Wang

Des basiques tels que Doliprane et Smecta, du désinfectant et des pansements et après, tout dépend de vos habitudes médicales. Pour ma part j’ai toujours du baume du tigre et quelques huiles essentielles que je préfère aux médicaments. Le charbon végétal peut vous sauver en cas d’intoxication alimentaire, et sinon il faudra vous adapter au pays où vous vous rendez (pensez à vérifier s’il y a des vaccins obligatoires).

12 – Le contenu : les électroniques

© Stocklib Michael Simons
© Stocklib Michael Simons

Là encore, il y a 2 clans : ceux qui partent avec juste leur téléphone pour photos & internet, et ceux qui ont le téléphone/la gopro/la tablette/le reflex/le drone etc. Peu importe ce que vous emmenez avec vous, pensez aux chargeurs et à l’adaptateur de prise ! Si vous avez plusieurs appareils, achetez un adaptateur et emmenez une multiprise française avec vous ou achetez un adaptateur prise locale/prise usb multiple. Et de manière générale, ne laissez pas trainer tout ça à la vue de tous, enfermez-les dans les casiers dans l’auberge ou gardez-les avec vous.

13 – Le contenu : tous les autres petits trucs à mettre dans le sac

Il est bon d’avoir aussi avec vous :

  • Une lampe frontale pour les randos ou la vie en dortoir (sauf si vous voulez devenir l’ennemi public nº1 de l’auberge en allumant la lumière en pleine face de ceux qui dorment déjà…à vous de voir !)
  • Un petit cadenas pour mettre vos objets de valeur dans les casiers mis à disposition dans les auberges.
  • Des mousquetons et épingles doubles pour accrocher des choses aux lanières de vos sacs (et parce qu’on ne sait jamais quand on va devoir jouer les Mac Gyver)
  • Selon la destination : de la crème solaire et du répulsif anti insectes.
  • Certains emmènent une corde à linge qu’ils attachent aux arbres en camping par exemple
  • Un couteau suisse peut être utile et une gourde pour éviter les bouteilles en plastique jetables
  • Un mini kit de couture
  • Une grande écharpe/châle dans laquelle vous enrouler quand les avions/trains/bus mettent la clim à fond.

14 – Le contenu : un livre

@Louisa : Avouez que cette photo aurait beaucoup moins de charme si ce livre n’était qu’un pdf dans une liseuse électronique !
@Louisa : Avouez que cette photo aurait beaucoup moins de charme si ce livre n’était qu’un pdf dans une liseuse électronique !

Inutile pour certains, indispensable pour d’autres, il est vrai que les livres prennent de la place et pèsent un peu, et pour ces raisons logistiques, il faut admettre que les liseuses électroniques sont top ! Mais si comme moi vous ne pouvez pas vous passer de la texture et de l’odeur d’un vrai livre alors ne vous privez pas, mettez-en un dans votre sac ! Il vous permettra de passer le temps à l’aéroport et dans l’avion, de socialiser lorsque quelqu’un en reconnaitra la couverture et vous pourrez même l’échanger en cours de route ! Dans toutes les auberges, les voyageurs laissent des livres, le concept est simple : vous laissez le vôtre, vous en prenez un autre. Il y a toutes sortes de livres et dans toutes les langues, vous allez donc même pouvoir vous forcer un peu à lire dans une autre langue et progresser sans vous en rendre compte !

15 – Conseils généraux

Pour ceux qui n’ont pas ou peu voyagé, voici quelques conseils de base :

Avant de partir, scannez tous vos documents importants et auto envoyez les vous sur votre adresse mail. En cas de perte/vol vous aurez accès aux scans depuis n’importe quel ordinateur.

© Stocklib Michael Simons
© Stocklib Michael Simons

Pensez à vous renseigner sur le décalage horaire, la monnaie locale, le code téléphonique du pays, les tendances météos, les jours de fêtes ou autres gros évènements susceptibles d’impacter votre voyage (hausse des prix, difficulté à se loger, etc).

Réservez au moins votre 1ère nuit d’hébergement, histoire d’être plus tranquille après l’avion, etc… N’écoutez pas les clichés, n’ayez pas peur des gens, soyez prudents bien évidemment, mais avant tout, écoutez votre instinct, c’est votre meilleur ami en voyage (Avec votre sac à dos bien évidemment !) !

@Louisa : A mon retour de NZ je me suis amusée à recréer la photo de mon départ prise 10 mois plus tôt !
@Louisa : A mon retour de NZ je me suis amusée à recréer la photo de mon départ prise 10 mois plus tôt !

Petit retour d’expérience :

La Nouvelle Zélande était mon 1er gros voyage en sac à dos ! Pour 10 mois mon gros sac faisait environ 12 kg et le petit 5 ou 6 soit 18kg au total sur le dos.  Je n’ai jamais eu à marcher plus qu’1h ou 2h avec, mais c’est tout de même trop ! Objectif pour les prochains voyages : diminuer encore le poids des sacs pour être à 12-13kgs au total !

 Ça fait beaucoup d’infos je sais, mais ce ne sont au fond que des choses logiques, ce que j’appelle « le bon sens du voyageur » des choses auxquelles je n’aurais jamais pensé avant de moi-même voyager, alors si je peux en partager un peu avec vous et vous donner envie de tenter l’aventure… Let’s go !

© Stocklib Anastasia Nelen
© Stocklib Anastasia Nelen

Au-delà du choix logistique/pratique, partir en mode sac à dos, c’est sortir de sa zone de confort, se dépasser, se découvrir, grandir, s’accomplir et une fois qu’on y a goûté, je vous assure qu’il est impossible d’arrêter (je réfléchis d’ailleurs à ma prochaine destination hihihi)

A très vite les Adeladdicts !

Rédigé par : Louisa

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!