Nicolas Messner

Photographe indépendant

Publié le 26 mars 2018 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste

Voyage avec nicolas messner

Oeuvre à la une

Réflection le soir à l'hôtel
Réflection le soir à l’hôtel

Article Éphémère Galerie

Vous allez tout de suite reconnaître l’un des chroniqueurs pilier de Méli-Mélo : Nicolas Messner qui nous parle de ses 250 jours/an de voyages à travers le monde. Bien sûr, il y a une raison à cela : Nicolas est photographe indépendant et directeur de « Judo pour la Paix ». Je vous raconterai, un jour prochain, ce qu’il fait très exactement. Mais pour cette semaine, Nicolas nous envoie un peu de soleil avec des clichés pris entre novembre 2017 et mars 2018, dans un pays qu’il connaît particulièrement bien : le Maroc !

 

C’est un des premiers pays que Nicolas Messner a visité lorsqu’il était enfant. Il adore y retourner régulièrement encore aujourd’hui. Peut-être parce que ce pays a su conserver ses traditions culturelles et humaines et qu’il a su se moderniser durant ces dernières années. Il y séjourne aussi très souvent (3 fois, ces quatre derniers mois) pour des raisons professionnelles bien sûr, mais aussi parce qu’il a, là-bas, des amitiés très fortes qui lui font considérer ces personnes comme des membres de sa famille.

 

Alors, il nous emmène dans ce merveilleux pays si prêt de nous, mais qui paraît si loin pourtant. Vous y découvrirez des clichés surprenant dans lesquels la magie rayonne, loin des cartes postales basiques du Maroc. Il nous offre des photos où l’une après l’autre, une activité assourdissante succède au silence, à la mer et aux traditions… C’est le Maroc qu’il aime, celui fait de la réalité et de son regard sur Dakhla (Sahara Occidental), Marrakech, Casablanca, Agadir et du détroit de Gibraltar… Bonne semaine mes Adeladdicts !

 

Le pays du couchant

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!