Stéphane Corlay

Directeur technique

Publié le 16 juillet 2018 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

6

Article Éphémère Galerie

« ia orana Adélaïde ! » C’est comme ça que me salue Stéphane Corlay, le photographe de la semaine. Il nous offre le paysage paradisiaque de l’une des îles Sous-le-Vent en Polynésie Française : Bora Bora.

 

Le thème de son expo est son quotidien. Depuis 5 ans, il vit un îlot du reef autour de l’île qui s’appelle Motu Tehotu. Mais pour nous, c’est le paradis à 15.732km de La Rochelle, en plein Pacifique.

 

C’est grâce à Instagram que j’ai découvert ce directeur technique d’un club de vacances super réputé. Si, en ce moment, il supervise la rénovation de l’hôtel de Bora-Bora, il a déjà, à son actif, bon nombre de destinations idylliques, (toujours pour son job) : Espagne, St Lucie, Canada, Guadeloupe, Guyane, Maroc, la Barbade et maintenant la Polynésie… Et ça fait 20 ans qu’il fait ça. Sa prochaine escale, il l’espère, sera l’Asie.

 

Le plus drôle, c’est sa réponse à une question évidente :

 

« – Mais alors Stéph, tu vas où en vacances ?

-Ben… En France ! »

 

Mais on comprend mieux que Stéph vive depuis longtemps dans l’univers des voyages, lorsqu’on sait qu’il a baigné dans les récits que son père, marin au long court, lui faisait de ses périples quand il était enfant.

 

Allez, mes Adeladdicts adorés(es), je vous laisse apprécier les superbes clichés de Stéphane que j’ai adoré ! Bonne semaine !

 

Son profil Facebook : Stéphane Corlay

Son compte Instagram : Stephcor22

 

ia orana

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde Friboulet Blogueuse et attachée de presse

Fille d’une infirmière et d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!