Syrk

Graffeur - Illustrateur

Publié le 24 juin 2019 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

20

Article Éphémère Galerie

Symbole de rébellion politique depuis la seconde guerre mondiale, les graffitis (qui existent depuis la nuit des temps, la Grèce antique les connaissaient déjà sans compté Lascaux, etc…) sont aujourd’hui reconnus comme un art à part entière : le street art. Les graffeurs qui taguaient les murs dans autorisation, sont maintenant/parfois/souvent payés pour le faire. Plébiscités, ces artistes urbains sont les nouveaux Andy Warhol des arts picturaux que s’arrachent les particuliers, les entreprises, les marques, les communes… Et moi… J’en suis absolument raide dingue !

 

Cette semaine, j’ai le très, très grand plaisir de recevoir le premier graffeur invité du blog : SYRK !

 

Syrk, ce sont des représentations d’animaux diverses et variées. Ils sont mis en scène dans des situations drôles ou bizarres. Largement inspiré par l’univers de la bande dessinée, cet autodidacte s’amuse, presque de façon obsessionnelle, avec ses pinceaux et sa palette d’acryliques.

 

Artiste indépendant (déclaré -oui il gagne sa vie comme ça) depuis 2005, c’est seulement depuis 2014 que l’artiste peintre Syrk donne naissance à l’artiste graffeur reconnu qu’il est aujourd’hui. Le poitevin pratique son street art un peu partout et par le fait, voyage de plus en plus.

 

Je vous laisse découvrir son univers poétique, décalé, amusant, parfois absurde dans la superbe expo qu’il nous offre aujourd’hui. La bonne humeur qu’il dégage dans ses fresques ou sur les murs qu’il embellit vous fera sourire sans que vous ne vous en rendiez compte.

 

Bonne semaine mes Adeladdicts !

 

Sa page Facebook : Syrk Graff

Son Instagram : syrkgraff

Graffisyrk

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!