Erwan Mazières

Photographe

Publié le 4 septembre 2017 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

drone adelaide-6

Article Éphémère Galerie

Erwan Mazières a un œil exceptionnel ! Mais vous le connaissez déjà pour avoir déjà admiré quelques-unes de ses photographies de voyages. Que ce soit dans son ode à l’automne l’année passée dans « Regards d’automne », ou dans une sublime expo sur la Nouvelle-Zélande « Le pays du long nuage blanc » cet été, son regard est incroyable.

 

Le mois dernier, je vous ai promis certains de ses clichés capturés avec son drone pour fêter la rentrée ! Fantastique technologie pour le chasseur d’images qu’il est.

 

Erwan a beau utiliser un quadricoptère dernier cri, il n’en reste pas moins, que l’œil averti du photographe est nécessaire pour réaliser de belles prises de vues. C’est avec son Dji Mavic, qu’il a travaillé cette exposition. Si ses photographies sont si parfaites, c’est qu’il a un retour vidéo sur sa télécommande via son smartphone, donc il photographie ce qu’il voit.

 

Avant de vous laisser voyager avec Erwan quelques instants, je vous rappelle certaines règles essentielles pour se servir d’un drone en toute sécurité :

 

  • Connaître les réglementations en vigueur, comme par exemple, pour les pro, posséder un brevet de pilote ULM et faire homologuer le quadricoptère pour une utilisation professionnelle.
  • Tester les réglages avant le décollage
  • Préparer le circuit de vol
  • Prendre en compte les conditions météos

 

N’hésitez pas si vous êtes passionnés par ces photographies, à consulter le site www.amateursdedrones.fr où toutes les informations dont vous avez besoin sont répertoriées.

 

Sa page Facebook : ErwanM

Drone attitude !

Les articles de la même catégorie
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
carnet
A propos de l’auteure
ADÉLAÏDE S. FRIBOULET

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !