Clémentine Soulié

Photographe amateur

Publié le 6 août 2018 Catégorie : Ephémère galerie

L'artiste



Oeuvre à la une

Nouvelle-Zélande, Tekapo Lake
Nouvelle-Zélande, Tekapo Lake

Article Éphémère Galerie

Lorsque je demande à l’artiste de la semaine de se présenter, elle me répond : « Moi, c’est Clémentine Soulié, j’ai 28 ans et un goût hyper prononcé pour le voyage ! » et le pire, c’est que c’est vrai ! La preuve en images grâce à l’expo de la semaine.

 

Il faut que je vous dise que c’est parce que le monde est son terrain de jeu que j’ai demandé à la jolie Clem quelques-uns de ses clichés, histoire de nous faire rêver un peu.

 

La photographie n’est pas son job, ni un moyen d’expression, c’est sa base de données de souvenirs. C’est sa manière de ramener, avec elle, un peu des personnes qu’elle rencontre, des cultures qu’elle découvre, des paysages qu’elle traverse, de ses aventures, de ses mésaventures… Avec son SONY 15100 ou avec son I-phone.

 

Mais tout de même, avoir la bougeotte à ce point, ça vient bien de quelque part ? Et bien, ça vient de ses parents, car à 10 ans, la niña voyageait déjà. Et puis son cas, c’est brutalement aggravé l’année dernière. Elle est partie faire le tour du monde avec deux amis d’enfance : Pérou, Bolivie, Argentine, Chili, Polynésie, Nouvelle-Zélande, Bali, Thaïlande ! 41.000km en 6 mois. Rien que ça !

 

Le mieux est peut-être de vous laisser découvrir l’expo. Elle vaut mieux que tous les longs discours que je pourrai faire…

 

Bon voyage mes Adeladdicts !

 

Son Instagram : clemsool

Leur blog du tour du monde : www.acaworldtrip.blogpost.com

41.000 km...

Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter !
businessDiaries
carnet-carre
chroniques
portraits
reportages
ephemere-galerie
A propos de l’auteure
Adélaïde votre blogueuse préférée de Charente-Maritime !

Fille d’un artisan-expert judiciaire, puis chef d’entreprise à mon tour, j’ai décidé de quitter le nid familial pour voler de mes propres ailes. J’ai alors œuvré dans le 1er groupe de presse français pendant 15 années. La filiale dans laquelle je travaillais a fermé ses portes après plus de 40 ans d’existence. D’un malheur est né un rêve. Je me suis alors inscrite dans une célèbre école de journalisme. Et mon diplôme d’attachée de presse en poche… Me voici…

Vous allez découvrir que je suis spontanée, capricieuse, espiègle, malicieuse faut-il croire, rêveuse sûrement, contemplative absolument, timide beaucoup et agaçante semblerait-il, sans aucun doute, pour certains…

Ce sont assurément pour toutes ces raisons, qu’il vaut mieux que j’écrive, c’est encore là que je reste la plus mignonne… Quoique !

Contactez-moi !

error: Content is protected !!